Ligue 1 MCO-USMA

Ils sont menacés d’interdiction de recrutement : 25 clubs ont un ultimatum jusqu’à aujourd’hui à minuit

Plus que quelques heures séparent les clubs endettés envers d’anciens joueurs et entraineurs pour assainir leurs situations financière faute de quoi ils ne bénéficieront pas des licences de leurs nouvelles recrues.
L’ultimatum a été publié sur le site officiel de la FAF, informant les clubs concernés des deux premières ligues qu’ils sont tenus de s’acquitter de leurs dettes avant ce jeudi à minuit.
Il faut dire que les choses se présentent cette fois-ci sous de mauvais auspices pour les pensionnaires des deux premiers paliers retenus sur la liste noire de la CRL. Si lors de l’exercice passé la FAF autorisaient les clubs dont les dettes ne dépassaient pas le milliard de centimes à récupérer les licences de leurs nouvelles recrues, ce n’est plus le cas cette fois-ci.
En effet, il n y a désormais plus aucun seuil à tolérer en la matière, et tous les clubs endettés doivent assainir leur situation financière au dernier centime.
Voilà donc qui complique davantage les affaires des formations concernées, plus nombreuses cette fois-ci, puisque le dossier des dettes concerne pas mois de six équipes de la Ligue 1 et 15 de la ligue 2.
En tout et pour tout, ils sont donc 21 clubs sur 32 qui sont sérieusement menacés d’interdiction de recrutement.
À ce propos, la FAF est déterminée cette fois-ci à appliquer à la lettre les règlements en vigueur, lesquels règlements sont érigés par la FIFA même.
C’est à se demander donc que feront les clubs concernés pour pouvoir qualifier leurs nouvelles recrues en prévision du coup d’envoi du championnat prévu pour le 16 en cours pour la compétition de l’élite et le 23 du même mois concernant celle du second palier.
Dans la foulée, la dernière décision de Sonatrach portant sur l’attribution d’une subvention de l’ordre de 2 milliards de centimes au profit des clubs des deux ligues ‘’dits’’ professionnelles, pourrait être salvatrice pour certaines formations endettées, mais pas toutes, car les dettes des équipes, comme l’USMBA, sont estimées à près de 7 milliards de centimes.
C’est dire qu’il sera très difficile pour les 25 clubs menacés d’interdiction de recrutement d’honorer leurs engagements dans les délais fixés par la FAF.
Il est fort probable donc de les voir évoluer, lors de la première journée au moins, avec des éléments de l’exercice passé et d’autre de l’équipe réserve.
Hakim S.