Zetchi

Il est candidat au conseil de la FIFA : Zetchi entame sa campagne de Yaoundé

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Kheireddine Zetchi, a commencé sa campagne, en vue de l’élection des représentants africains au Conseil de la Fédération internationale (FIFA), par une réunion de coordination avec le président du comité olympique et sportif algérien. L’homme fort de la FAF espère profiter des relations entretenues par la première structure sportive en Algérie avec ses homologues du continent pour engranger le maximum de voix lors des élections prévus pour mars prochain.
Cette rencontre, tenue mardi, s’est déroulée la veille du déplacement de Zetchi vers le Cameroun où se déroulera le championnat d’Afrique des joueurs locaux. Le boss de l’instance fédéral, accompagné par le secrétaire général de la FAF, Mohamed Saad et le vice-président, Amar Bahloul, séjourneront dans la capitale camerounaise jusqu’au 18 de ce mois. Leur retour au pays coïncide d’ailleurs avec le coup d’envoi à Alger du tournoi de l’UNAF des moins de 17 ans qualificatif à la prochaine coupe d’Afrique des nations de cette catégorie. Evidemment, le séjour de Zetchi et ses accompagnateurs à Yaoundé sera mis à profit pour convaincre le maximum des présidents des fédérations des pays africains pour voter en faveur du candidat algérien, dont l’objectif, selon ses dires, étant de donner un nouveau sang au football africain, plus que jamais gangréné à cause de ses dirigeants actuels.
Outre Zetchi, les trois autres candidats pour les deux sièges libérés en fin de mandat de quatre ans par le Tunisien Tarek Bouchamaoui et l’Egyptien Hani Abo Rida sont : le Marocain Fawzi Lekdjaâ, l’Equato-guinéen Gustavo Ndong et Abo Rida, ce dernier brigue un second mandat. Pour être valable, tout candidat doit obtenir le parrainage de trois fédérations membres de la CAF, dont celle de son pays. Il faut ensuite obtenir la majorité des voix lors de l’élection. Dans une déclaration accordée en novembre dernier à la presse, Zetchi a indiqué qu’il s’attendait à  » une rude concurrence », lors des élections du Conseil de la Fifa : « Les choses ne seront pas de tout repos. La concurrence sera très rude avec deux personnes (Lekdjaâ et Abo Rida, ndlr), qui ont une grande expérience sur le plan africain », a-t-il déclaré. En vue de cette élection, le président de la FAF a reçu le soutien du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), dont le premier responsable Sid Ali Khaldi s’est engagé à « mobiliser tous nos canaux diplomatiques». «Nous considérons que la diplomatie sportive est l’une des bras de la diplomatie officielle algérienne pour la défense des intérêts de notre patrie », a indiqué le ministre, il y a quelques jours, en marge de l’ouverture officielle de l’année sportive universitaire 2020-2021, tenue à l’Ecole nationale supérieure en science et technologie du Sport à Dely-Brahim (Alger). Zetchi (55 ans) ambitionne à travers sa candidature, à devenir la deuxième personnalité sportive algérienne à intégrer le Conseil de la Fifa après l’ancien président de la FAF Mohamed Raouraoua, qui avait été élu membre du Comité exécutif de l’instance internationale lors de l’Assemblée générale élective de la CAF en février 2011 à Khartoum (Soudan). Les élections du Conseil de la Fifa, se dérouleront en marge de la l’Assemblée générale élective (AGE) de CAF, le 12 mars 2021 à Rabat (Maroc).
Hakim S.