Ligue 1 MCO-MCA

Il devrait être réceptionné en septembre 2020 : Lancement des travaux du centre de formation du MCA

Après l’USMA et la JSK, c’est au tour du MCA de lancer les travaux de construction de son centre de formation. Le projet commence ainsi à voir le jour du moment qu’en fin de semaine passée, des pelleteuses et des engins étaient sur place pour commencer le déblayage et clôturer l’assiette sis à Ben-Aknoun. En plus de cela, certaines habitations qui y implantées ont été démolies afin de déblayer le tout et arrêter un plan d’action. Ces premiers travaux ont été pris en charge par une filiale de la Sonatrach qui s’occupera de la première moitié du projet. Par la suite, une source bien informée nous apprend que ce sera une société chinoise qui va s’assurer de la construction du futur centre de formation du Mouloudia. Cette société a été engagée pour permettre une construction de très grande qualité, mais aussi et surtout achever le chantier dans les meilleurs délais. À cet effet, le centre pourrait être éventuellement opérationnel dans un peu plus de 18 mois. Ce serait une bonne chose puisque tout le monde au MCA attend cette infrastructure qui permettrait au vieux club de la capitale de faire un premier pas vers le vrai professionnalisme. Sur un autre registre, le Doyen jouera aujourd’hui son premier match en retard sur le terrain de l’ESS, un rendez-vous qui revêt une importance particulière pour la formation de Bab El Oued puisqu’elle table sur la victoire pour se relancer dans la course à une place sur le podium. L’entraîneur de l’équipe, Adel Amrouche, n’a pas d’ailleurs manqué de faire savoir à ses joueurs qu’il fallait donner plus au cours de la rencontre face à l’ESS afin d’éviter de se retrouver dans la difficulté.
Pour préparer ce match, les joueurs du Mouloudia ont disputé mardi passé, un match amical face à la sélection olympique, duquel le staff technique a tiré plusieurs enseignements. «Même si ce n’était qu’une rencontre de préparation pour nous, mais nous avons eu des difficultés au cours de cette partie. On a également commis beaucoup d’erreurs qui auraient pu nous coûter cher.
Dans ce sens, il faut faire très attention pour ne plus fauter comme ça prochainement et, notamment face à l’ESS. On n’aura pas le droit à l’erreur au cours de cette rencontre et on se doit de tout mettre en œuvre pour essayer de régler cette situation.», a déclaré Amrouche.
Hakim S.