Hôpital Tourabi Boudjemaâ de Béchar : médecins spécialistes et paramédicaux demandent le départ du directeur

Les médecins spécialistes et les paramédicaux de l’établissement public hospitalier, EPH, Tourabi Boudjémaâ de Béchar affiliés à l’UGTA ont organisé un sit-in pour demander le départ du directeur et l’ouverture d’une enquête approfondie sur la gestion du denier public et la passation de marchés. Dans le communiqué commun dont une copie a été remise à la presse, les protestataires font état du refus catégorique du directeur de l’ EPH Tourabi-Boudjémaâ de Béchar de toute réception ou dialogue avec les sections syndicales ainsi que de l’audience des chefs de service, des médecins et des paramédicaux. La négligence de l’administration et du directeur dans la résolution des problèmes des travailleurs, le retard de la signature du plan annuel de gestion des ressources humaines pour l’année 2015 par la fonction publique et ce pour des raisons méconnues ont paralysé totalement les intérêts des travailleurs et de l’établissement en gelant le recrutement, la promotion et la mutation du personnel.
La mauvaise gestion des finances et des ressources humaines ainsi que des mesures arbitraires entreprises pour les mutations interservices du personnel sans préavis.
La panne de l’appareil servant à effectuer des mammographies depuis plus de 3 mois et le manque de volonté pour faire réparer. Les problèmes cumulés au niveau des urgences médico-chirurgicales. Et pour finir, ils déplorent l’état de déliquescence que vit l’EPH Tourabi-Boudjémaâ. De son côté, Denaï Mohamed, le directeur de l’hôpital Tourabi-Boudjémaâ, montre un document par lequel la section syndicale relevant de l’UGTA l’avise de la date et de l’heure de la tenue du sit-in sans mentionner les revendications.
Il ajoute qu’il a demandé avant-hier et hier des membres de la section syndicale de se réunir pour débattre autour de leur plate-forme de revendications et que jusqu’à ce jour personne n’a répondu présent. Tout d’abord, ces personnes ne représentent pas l’ensemble du personne, ce sont seulement ceux affiliés à l’UGTA. Or, nous avons 4 syndicats au niveau de l’hôpital Tourabi-Boudjémaâ.
Pour ce qui est des médecins spécialistes qui ont déjà manifesté jeudi dernier au sujet du retard du paiement de 4 médecins nouvellement recrutés, le problème vient d’être solutionné et les virements des salaires des concernés ont été effectués. En ce qui concerne la demande d’ouverture d’une enquête approfondie sur la gestion des deniers publics et la passation de marchés, ils n’ont qu’à s’adresser à la justice en présentant les preuves qu’ils affirment détenir.
M. A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>