El Marsa : sortie d’une promotion de capitaines de pêche, d’électromécaniciens et de marins-pêcheurs

L’école de pêche de la ville côtière d’El-Marsa, rattachée à l’Institut national supérieur de pêche et d’aquaculture (INSPA) d’Alger, a organisé, jeudi dernier, une cérémonie de remise de diplômes à 355 professionnels de la pêche à laquelle étaient conviés les garde-côtes de Ténès , la direction de la pêche et des ressources halieutiques, la chambre de pêche, les autorités locales et enfin le directeur de la formation , de la recherche et de la vulgarisation dépendant du ministère de tutelle en la personne de M. Belacel Amar. Ainsi 135 capitaines de pêche, 129 électromécaniciens et 91 marins qualifiés ont reçu leurs diplômes respectifs au cours de cette journée. Selon, Mme Benabdellah Chahrazed, directrice de l’école, «un nouveau contingent de 160 élèves stagiaires répartis entre 4 classes est attendu dès cette semaine pour suivre une formation de marin-pêcheur».Il faut savoir que la formation d’électromécaniciens s’étale sur deux ans et celle de marin-pêcheur sur une année. L’hébergement est assuré pour les stagiaires qui en font la demande précise la directrice. L’école peut héberger jusqu’à 100 stagiaires. Concernant les moyens pédagogiques, l’annexe d’El-Marsa dispose d’équipements modernes pour les différentes spécialités ainsi que d’un bateau-école précise Mme Benabdellah. Par ailleurs, avec 120 kms de côtes, quatre ports de pêche (Ténès, Béni-Haoua, La Marsa et Sidi-Abderrahmane ) et une flottille de pèche conséquente avec en prime des traditions ancestrales dans le domaine, la wilaya de Chlef dispose ainsi de tous les atouts pour relancer l’activité du secteur de la pèche et assurer une auto suffisance, voire un surplus en matière de production halieutique, et surtout absorber en partie le chômage qui sévit dans la région. Néanmoins, le secteur de la pêche nécessite une main-d’œuvre qualifiée pour répondre aux besoins croissants en produits halieutiques car une lecture des bilans de production de la direction de la pêche et des ressources halieutiques des dernières années montre que ces atouts ne sont pas exploités de façon à impulser une réelle dynamique au secteur. D’où l’importance de cet établissement qui peut apporter un plus au secteur, pourvu que la formation soit adaptée à l’évolution que connaissent les équipements des bateaux de pêche, fera observer M. Belacel Amar lors de son intervention devant les nouveaux diplômés. On apprendra également que le ministère de la Pêche planche actuellement sur la délivrance d’un nouveau diplôme à savoir un Brevet qui sera reconnu même hors de nos frontières, de même que toutes les écoles et instituts seront très prochainement dotés de nouveaux équipements qui permettront une formation de qualité. Par ailleurs, il faut noter que la Protection civile a mis à profit cette journée consacrée à la remise de diplômes pour simuler des exercices d’asphyxie. Devant l’assistance, des sapeurs-pompiers ont montré comment secourir un marin ayant inhalé du gaz toxique (gaz carbonique par exemple) ou présentant des difficultés de respiration à la suite d’une obstruction causée par un corps étranger. à l’issue de cette journée, des recommandations ont été faites par les gardes-côtes de Ténès à l’intention de ces nouveaux pêcheurs quant au respect des consignes de sécurité et de navigation. Bencherki Otsmane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>