7.9 C
Alger
24 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

Hauts-Plateaux : un nouveau découpage administratif pour 2016

Le développement de la région des Hauts-Plateaux vient d’être consacré et réaffirmé une fois de plus, à l’issue du Conseil ministériel restreint présidé mardi dernier à Alger, par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Outre le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, une douzaine de ministres chargés des secteurs socio-économiques et de hauts responsables ont pris part à cette réunion, la deuxième du genre après le Conseil ministériel restreint du 23 décembre 2014, consacré à la crise pétrolière et ses conséquences sur l’économie nationale. En fait, après que le discours sur une plus grande rationalisation des dépenses publiques ait fait son chemin parmi les membres de l’exécutif et que chacun d’entre eux pris séparément ait assuré que son département n’était pas concerné par des mesures d’austérité, le chef de l’État s’engage et prend plusieurs décisions destinées au développement local spécifique aussi bien à la région du Sud qu’à celle des Hauts-Plateaux. Selon un communiqué final publié à l’issue de ce conclave, il en ressort de saillant qu’il a été décidé d’accélérer la cadence de concrétisation du nouveau découpage administratif du pays. Un découpage qui revient régulièrement dans le discours du commun des citoyens et dans des écrits de presse. En fait, la décision prise à ce sujet participe de promesses électorales formulées par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, alors directeur de campagne pour Abdelaziz Bouteflika lors de la présidentielle du 17 avril 2014. Abdelmalek Sellal avait en effet promis que de nouvelles wilayas verront le jour. Et en ce sens, les citoyens de la région des Hauts-Plateaux ont été très largement courtisés. Dans le cadre de la stratégie nationale d’aménagement du territoire, les Hauts-Plateaux constituent «l’épine dorsale du développement de notre pays et du redéploiement future de notre population », a affirmé en ce sens le président Bouteflika tout en ne manquant pas d’instruire le gouvernement à l’effet d’accompagner la mise en œuvre du nouveau programme quinquennal de développement, d’une amélioration de la gouvernance locale, en priorité au niveau des wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux. En plus de wilayas déléguées, aux moyens renforcés et aux compétences élargies, qui seront créées durant le semestre 2015 à travers les wilayas du Sud, la région des Hauts-Plateaux sera également concernée par le même processus durant l’année 2016 et ce, en attendant la création future de wilayas nouvelles, est-il écrit noir sur blanc dans le communiqué de la présidence. Lors de la campagne électorale pour la présidentielle 2014, Abdelmalek Sellal, en sa qualité de directeur de campagne de Bouteflika, avait déclaré à partir de plusieurs wilayas du pays, que plusieurs daïras dans le Sud et les Hauts-Plateaux étaient concernées par ce nouveau découpage, soulignant que le nouveau découpage administratif était devenu une «nécessité» exigée par de nombreux facteurs. En ce sens, il avait promis d’élever entre autres Frenda (Tiaret) et El Eulma (Sétif) au rang de wilayas. Selon des indiscrétions divulguées durant l’été dernier par des rapports de presse, il s’agirait d’au moins une quinzaine de localités concernées par cette décision. D’autres sources ont rapporté que le découpage administratif envisagé débouchera sur la création de 12 nouvelles wilayas parmi lesquelles figureraient, entre autres, les localités de Ksar El Boukhari (Médéa), Maghnia (Tlemcen), Ksar Chellala (Tiaret), Aïn Sefra (Naâma) et Boussaâda (M’Sila). Le projet de découpage avait été déjà recommandé lors des assises nationales sur le développement local, organisées en 2011 par le Conseil national économique et social (Cnes). Au terme de plusieurs consultations au niveau régional, il a été recommandé d’aller vers un découpage administratif à même de booster le développement local.
Mohamed Djamel

Related posts

UN DIALOGUE SANS EXCLUSION QUI DÉBOUCHERAIT SUR LA TENUE D’UNE PRÉSIDENTIELLE : «La Constituante ne peut être la solution à la crise»

courrier

Affaire de l’enfant autiste enfermé dans une classe : L’enseignante innocentée

courrier

À L’OCCASION DE LA JOURNÉE DE LA TERRE PALESTINIENNE : Le Front marocain anti-normalisation revient à la charge

courrier

SANS L’OMBRE D’UN DOUTE : L’Algérie n’interviendra pas militairement au Sahel  

courrier

AGUILA SALAH EN VISITE DE TROIS JOURS À ALGER : « La Libye  a besoin de l’Algérie » 

courrier

Finances : l’embellie par les chiffres

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.