GARE AUX «MANŒUVRES POLITICIENNES», COMBATTRE LA CORRUPTION ET RESTER CONCENTRÉS SUR LES ENJEUX DU PRÉSENT, COMME MESSAGES AUX WALIS ET AUX ÉLUS : Le président Bouteflika : «Vous avez tout mon soutien»

C’est un message sans détours que celui prononcé, hier, au nom du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à la rencontre traditionnelle gouvernement-walis. S’adressant aux walis et aux élus locaux, le message du Président pointe du doigt deux parties, sinon «des cercles de prédateurs et de cellules dormantes» qui ciblent «la stabilité et la crédibilité du pays». Allusion aux agitations politiciennes qui marquent assez souvent la scène à la veille des échéances électorales; le président Bouteflika appelle surtout les walis, en tant qu’exécuteurs du programme de l’État, et puis les élus locaux dans un second degré, à rester concentrés sur le développement des collectivités territoriales et locales.
Plus qu’une mission de service public, «il est de votre devoir, mesdames et messieurs les walis et les élus, de faire montre de vigilance et de vous attacher à permettre au peuple d’exercer sa souveraineté et de poursuivre son œuvre», a indiqué le chef de l’État dans son message, lu en son nom, par Habba Okbi, SG de la présidence de la République. Au motif de cette mise en garde, «les manœuvres politiciennes que nous observons à l’approche de chaque échéance cruciale pour le peuple algérien est la preuve tangible de ces intentions inavouées qui s’éclipsent dès que notre valeureux peuple leur tourne le dos», a dénoncé le chef de l’État ceux qu’il qualifie d’«aventuristes». L’emploi de ce qualificatif peut faire penser à bien des parties, mais la suite du message est plus ciblée et directe. Le président Bouteflika vise l’opposition politique, ou une partie de ce camp du moins. «Les aventuristes qui font dans la promotion de la culture de l’oubli, du déni et de la négation ne seront jamais des forces de construction…», dit le message, qui accuse les acteurs de ce front de «dissimuler les faucilles du massacre, qu’ils n’hésiteront pas à utiliser pour faire basculer le pays dans l’inconnu.»
Et comme pour éviter qu’ils soient détournés de leur mission, les walis et les élus sont donc invités à rester «attachés» à la réalisation des différents programmes de développement, chacun dans la territorialité et la collectivité qui le concerne. Pour rappeler la responsabilité qui pèse sur leurs épaules, le Président dit encore que «la Nation algérienne fonde sur vous (walis et élus, ndlr) de grands espoirs. Les Collectivités locales sont appelées à s’acquitter pleinement de leur rôle dans le développement national», a-t-il précisé. Tel est le rôle qui constitue, aux yeux du Président, «les enjeux du présent et de l’avenir», que «certains réduisent au changement et à la succession des responsables et des personnes, et entreprennent, pour des raisons obscures, de propager cette idée….», prévient le président Bouteflika.
Farid Guellil