sport scolaire

Fédération algérienne du sport scolaire : Accords de coopération avec cinq fédérations sportives

La Fédération algérienne du sport scolaire (FASS) a signé, jeudi à Alger, cinq accords de coopération avec cinq fédérations sportives nationales, afin de donner une impulsion au sport au niveau des établissements scolaires notamment du cycle primaire dans le but de détecter des «jeunes talents et des futurs champions».

Le président de la FASS, Abdelhafid Izem a indiqué dans son allocution d’ouverture que «ces accords visent à soutenir le sport dans les écoles qui regroupent un nombre important de disciplines et de spécialités dans toutes les catégories d’âge, en mesure d’assurer l’avenir du sport algérien au niveau des jeunes talents.» Ces accords signés au siège du Comité olympique et sportif algérien (COA) à Alger, en présence des présidents des fédérations sportives concernées et du président du COA, Mustapha Berraf, également président de l’Association des comités nationaux olympiques africains (ACNOA), l’ont été avec les fédérations de Karaté-do, des échecs, de luttes associées, de natation et de tennis de table. «Ces accords nous permettront d’organiser des championnats scolaires d’un niveau respectable, au cours desquels les athlètes scolaires auront la possibilité de se mesurer aux athlètes affiliés aux clubs, dont l’objectif consiste à dénicher ces talents prometteurs, afin de les façonner, notamment les catégories d’âge allant de 7 à 12 ans, qui pourraient être de futurs champions, ce qui confirme l’existence d’un projet à long terme», a ajouté le premier responsable de la FASS. De son côté, le président du COA ,Mustapha Berraf, a insisté sur la nécessité «pour le sport scolaire de retrouver sa véritable place dans la découverte de jeunes talents, en espérant que ces accords constitueront le renouvellement effectif du sport en général et du sport scolaire en particulier, surtout que les présidents des fédérations concernées sont conscients de la nécessité de rendre au sport scolaire sa place d’antan et je suis persuadé que ces accords seront concrétisés sur le terrain». «Je suis un produit du sport scolaire en compagnie d’actuels et d’anciens sportifs qui ont hissé haut, l’étendard national. Je suis content de la signature de ces accords en espérant qu’ils seront suivis sur le terrain avec l’aide de tous les techniciens et responsables. Toutefois, un travail pédagogique de base doit être mis en place» a t-il ajouté. Les présidents des fédérations concernées ont également apprécié la signature de ces accords qui selon eux, œuvrent non seulement pour le sport scolaire mais aussi pour le sport en général». Le président de la Fédération de karaté-do, Slimane Mesdoui a souligné que «ces accords servent l’intêret des sportifs. Nous avons organisé dernièrement un championnat national civil et scolaire en «commun» de Karaté-do qui a été très disputé. Nous allons accompagner la FASS pour l’organisation du championnat scolaire prévu les 26 et 27 avril à Sétif. De telles manifestations donneront à coup sûr une impulsion supplémentaire aux jeunes talents», en ajoutant que le rendez-vous de Sétif connaîtra la participation des athlètes de clubs, ainsi que des arbitres et entraîneurs qualifiés, tout en mettant à sa disposition tous les moyens nécessaires au déroulement d’une compétition de qualité». Le président de la Fédération algérienne des luttes associées Rabah Chebah a estimé pour sa part que «ce premier pas sera très bénéfique pour les deux fédérations, car il entre dans le cadre d’une stratégie de la tutelle consistant à aider tous les sports, dont le sport scolaire, avec l’objectif de former une élite forte en mesure d’honorer le sport algérien au niveau international». De son côté, le président de la Fédération de tennis de table, Chérif Derkaoui a souligné que « son instance s’occupera de la préparation des sélections nationales scolaires engagées dans les compétitions internationales, et également former des cadres de tennis de table au profit de la FASS, et les aider à organiser des compétions dans cette discipline». «Le sport scolaire est un véritable réservoir pour toutes les disciplines dont le tennis de table, vu que l’athlète pratique ce sport dès son jeune âge, et nous allons tout faire pour que cet accord soit bénéfique pour les deux fédérations en particulier et pour le sport en général», a ajouté le responsable de la FATT. Les accords signés entre la FASS et les cinq fédérations sportives prévoient une assistance dans le domaine technique et logistique fournie par les fédérations concernées, en mettant à la disposition de la Fédération scolaire des techniciens, la formation des professeurs d’éducation physique, des jeunes entraîneurs et arbitres, en sus de la mise en place de moyens pédagogiques nécessaires. Etaient également présents à cette cérémonie, le président de la Fédération des échecs Brahim Djelloul, celui de la Fédération de natation, Hakim Boughadou ainsi que de nombreux directeurs techniques nationaux, dont celui de la Fédération de luttes associés Haouas Driss.