chorp5

En dépit de la progression alarmante de la pandémie à Alger : Le wali écarte le confinement

Le wali d’Alger, Youcef Cherfa, a affirmé, hier, lors d’une conférence de presse consacrée à la gestion de la pandémie du coronavirus au niveau de la capitale, que les 57 communes relevant de celle-ci sont touchées par la maladie, sans toutefois préciser, les circonscriptions les plus affectées.

Le premier magistrat de la capitale a expliqué cette propagation, qui n’a épargné aucune des communes de la wilaya, par la forte mobilité des citoyens de par son caractère urbain où le mouvement est très important, tout en évitant de donner les chiffres propres à chaque localité.

Le Wali a écarté le recours au confinement par commune
En dépit de cette situation, le wali d’Alger a exclu tout recours au confinement ciblé (par commune) pour les raisons déjà citées, en plus du fait que la situation est à ses yeux loin d’être alarmante et qu’elle est toujours sous contrôle, tout en plaidant pour une large implication de la société civile et autre mouvement associatif à travers des campagnes de sensibilisation et de solidarité, que ce soit au niveau des cités, quartiers, ou autre. Le wali a surtout insisté sur la nécessité de respecter les mesures de prévention entre bavette et distanciation sociale seuls remparts à même de stopper la propagation du virus, estimant que ce sont des gestes simples, mais d’une importance capitale dans cette guerre contre le Covid-19.
Il est aussi question, ajoute la même source, de mobiliser toutes les structures sanitaires de proximité, à l’instar des polycliniques pour appuyer le travail des hôpitaux, qui auront ainsi la charge de diagnostiquer, préalablement, les suspects pour décider de la nécessité ou pas d’effectuer des tests. Une manière d’atténuer la pression sur les établissements de santé en charge du Covid-19.

Notre rôle c’est d’accompagner le secteur de la santé
S’agissant du rôle assigné aux walis en cette conjoncture dans la lutte contre le virus mortel, le conférencier a indiqué qu’il s’agit « d’accompagner sur le terrain le secteur de la Santé, sans interférence dans les prérogatives de sa gestion », et ce en veillant à garantir les facilitations aux équipes médicales et paramédicales et aux malades en matière d’hébergement, de restauration et de transport, outre la garantie des masques et combinaisons de protection.
Pour ce faire, le wali de la capitale a fait savoir, dans ce contexte, que cent-soixante-neuf (169) bus sont mobilisés pour transporter plus de 8 500 agents de santé, ainsi que 13 services spécialisés pour lutter contre le coronavirus, outre la mobilisation du personnel de santé exerçant dans des universités , écoles et autres institutions publiques, pour fortifier le travail des professionnels de santé qui luttent contre le virus et le rappel, à titre volontaire, des médecins en retraite avec une rémunération égale à celle du médecin en exercice.
Il a, également, fait état de la réquisition des hôtels avec une capacité de 1000 lits pour accueillir les malades et servir de lieu de confinement médical pour une meilleure prise en charge des personnes atteintes du Covid-19, l’autorisation des laboratoires privés à effectuer le dépistage du Covid-19.

Eclaircissement sur la décision concernant la circulation des transports durant les week-ends
Il est également revenu sur les nouvelles décisions prises par les pouvoirs publics, notamment la suspension de la circulation des transports urbains, publics et privés, durant les week-ends le wali a affirmé que cette mesure est entrée en vigueur depuis jeudi dernier à 20h00 jusqu’au dimanche suivant à 5h du matin. Dans le même contexte, le wali Cherfa a précisé que cette décision ne concerne pas le secteur économique et que les transporteurs de marchandises ainsi que les fournisseurs peuvent maintenir la circulation habituelle. Le service taxi n’est également pas concerné par cette mesure, mais reste dans l’obligation de respecter les mesures préventives adoptées. Par ailleurs, le wali a évoqué les sanctions portées à l’encontre des contrevenants aux mesures en vigueur dans la lutte contre le virus corona. Il a affirmé, à ce sujet, que la wilaya d’Alger a enregistré
33 000 violations du confinement avec plus de 7 000 véhicules saisis, en plus de 500 magasins et 15 centres commerciaux fermés en raison du non-respect du port du masque et de la distanciation sociale.
Brahim Oubellil