ELLE S’EST CHIFFRÉE à PRÈS DE 3 MILLIARDS DE DOLLARS EN 2018 : La facture d’importation des CKD a presque doublé

Alors que l’industrie de montage de véhicules est censée faire économiser les devises au pays, l’importation des kits destinés à la production locale continue à tarir le Trésor public. En effet, le recours aux achats des collections CKD (Complet Knock Down) destinées à l’industrie de montage des véhicules de tourisme continue à peser lourdement sur la facture d’importation. En valeur, selon le Centre national des transmissions et du système d’information des Douanes (CNTSID), « la facture d’importation des collections CKD s’est chiffrée à « près de 3 milliards de dollars en 2018 contre 1,67 milliard de dollars en 2017.» Ainsi, il ressort de ce langage des chiffres que le taux d’intégration de l’industrie automobile demeure « faible.» Ainsi, le CNTSID, indique que les importations des collections CKD des véhicules de tourisme (classés dans le Groupe des Biens de consommation non alimentaires) ont augmenté de plus de 1,32 milliard de dollars, soit une hausse de 79,23% par rapport à 2017.
Le bilan du CNTSID souligne que cette tendance haussière a également touché « les importations des véhicules de transport de personnes et de marchandises et de leurs collections CKD avec une facture de 732,14 millions de dollars en 2018 contre 521,22 millions de dollars en 2017. »
Concernant les véhicules importés de transport de personnes et de marchandises et des collections CKD, le CNTSID précise que la facture de cette catégorie a connu une hausse de l’ordre de 211 millions de dollars (+40,5%).
Le CNTSID précise que « la facture globale d’importation des collections CKD destinées à l’industrie de montage de ces deux types de véhicules et l’importation des véhicules de transport de personnes et de marchandises (produits finis) s’est chiffrée à plus de 3,73 milliards de dollars en 2018 contre 2,2 milliards de dollars en 2017, en hausse de 1,53 milliard de dollars (+70%).
Le CNTSID indique également que la facture des importations des pneumatiques neufs en caoutchouc s’est chiffrée à 147 millions de dollars en 2018 contre 123,62 millions de dollars en 2017 (+19%).
En revanche le CNTSID, a indiqué que les importations des parties et accessoires des véhicules automobiles (pièces détachées pour les véhicules d’occasion…), ont baissé à 374,6 millions de dollars contre 416,23 millions de dollars, soit une baisse de 41,65 millions de dollars (-10,01%).
Mohamed Amrouni