Staffan De Mistura

ELLE SALUE AVEC FORCE LA NOMINATION DE DE MISTURA ET SOUTIENT LE PROCESSUS ONUSIEN MENÉ AU SAHARA OCCIDENTAL : Washington assomme Rabat

L’officialisation de la nomination du nouvel émissaire du SG de l’Onu pour le Sahara occidental, Staffan De Mistura, est reçue avec une très grande satisfaction par le secrétaire d’État américain, Antony Blinken.

«Je salue avec force la désignation de Staffan de Mitsura pour promouvoir la paix et  reprendre le processus politique», a très rapidement réagi le chef de la diplomatie américaine qui, implicitement, met fin à la manipulation marocaine autour de la prétendue « reconnaissance » par un Trump en fin de mandat de la
« marocanité du Sahara occidental. D’autant que les Etats –Unis, depuis l’élection de Biden, se sont toujours refusé d’avaliser une décision de Trump en fin de mandat qui allait à l’encontre des principes fondateurs de la Nation américaine, le droit à l’autodétermination.
La satisfaction de Blinken, après la nomination de Staffan de Mitsura, est d’autant plus a souligné que le Maroc avait bloqué cette nomination. Selon des sources diplomatiques à l’Onu, c’est à la suite de fortes pressions américaines que le Maroc a finalement accepté en septembre, la désignation de Staffan de Mistura, faisant son deuil de la prétendue reconnaissance de sa souveraineté sur un territoire non autonome, par un Donald Trump.
D’ailleurs et pour bien marquer que la décision de Trump est bel bien enterrée, l’ambassade américaine à Rabat a repris le tweet publié par le secrétaire d’État américain, Anthony Blinken, dans lequel il se félicitait de la nomination de De Mistura comme nouvel envoyé pour succéder à Horst Koehler, qui a démissionné en mai 2019. L’importance de sa publication par l’ambassade de Washington à Rabat lui a donné un caractère particulier, étant donné que le régime marocain, et les médias qui lui sont affiliés, ont vendu une «  victoire diplomatique » après le tweet de Donald Trump en décembre dernier.
L’administration Biden qui n’a cessé de se référer au processus de paix n’a à aucun moment fait référence à la folle décision de l’ancien locataire de la Maison Blanche. Washington n’a cessé d’affirmer son soutien aux efforts de l’ONU pour résoudre le problème du Sahara occidental et salue la nomination du nouvel envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan De Mistura. « Nous nous félicitons de l’annonce du nouvel envoyé personnel des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura », a écrit le secrétaire d’Etat américain Anthony Blinken sur son compte Twitter et dans un communiqué publié sur la page du département d’État.
Il a également ajouté que Washington soutenait pleinement le processus politique mené par l’ONU au Sahara occidental pour promouvoir « un avenir pacifique et prospère pour les peuples de la région ». De fait la relance du processus de paix auquel a essayé de se soustraire le Maroc est confortée par la décision de la CJUE d’annuler les deux derniers accords Maroc-UE, annihilant toute une stratégie marocaine qui pensait gagner à sa position de nouveaux pays, alors qu’aucun pays au monde ne reconnait la « souveraineté »  marocaine sur le Sahara occidental.
M. Bendib