EN U23

Eliminatoires de la CAN-2019 des U23 : La sélection nationale se déplacera en avion spécial à Malabo

Alors qu’il était question que la sélection nationale des moins de 23 ans accueille son premier adversaire dans les éliminatoires de la CAN-2019 de sa catégorie au stade de Blida, voilà que la FAF décide autrement en délocalisant la partie face à la Guinée équatoriale, prévue pour le 26 mars, au stade du 5-Juillet.
Le match, entrant dans le cadre du premier tour éliminatoire retour ne se jouera pas aussi en levée de rideau du match amical devant opposer le même jour l’Algérie à la Tunisie, car ce dernier a connu également un changement de domiciliation puisqu’il aura lieu finalement à Blida et non au 5-Juillet.
Il faut dire qu’il y avait peu de solutions pour la domiciliation de cette partie des U23, surtout que la CAF n’a pas homologué les stades du 20-Août et Omar-Hamadi qui servaient de lieux de rencontres des Olympiens par le passé, il ne restait que le 5-Juillet à Alger pour abriter ce match ô combien important pour l’équipe nationale, puisque ce sera un tremplin pour atteindre le dernier tour prévu cet été et qui qualifiera directement l’heureux élu à la phase finale du championnat d’Afrique de la catégorie programmée en Egypte en novembre prochain, et à l’issue duquel les 3 meilleures nations iront aux Jeux Olympiques de Tokyo. La qualification est donc l’objectif majeur de la FAF et du nouveau sélectionneur Ludovic Batelli, qui occupe en même temps le poste du directeur des équipes nationales, sachant qu’il a pris en main cette équipe le mois passé seulement et l’a dirigée lors des deux dernière rencontres amicales à Tunis, avant d’enchaîner avec le dernierstage effectué au CTN clôturé mardi passé par un nul 1-1 face au MCA. Rappelons que le match aller contre la Guinée équatoriale aura lieu le 23 mars à Malabo, capitale de la Guinée équatoriale, sur le même terrain qui avait abrité le quart de finale de l’équipe nationale contre la Côte d’Ivoire lors de la CAN 2015. La FAF a tout mis en œuvre pour ses ‘’jeunots’’, soient dans de bonnes conditions, en mettant à leur disposition un avion spécial. Le seul inconvénient majeur que pourrait rencontrer les équipiers de Boudaoui sur place c’est le taux d’humidité excessif qui caractérise cette ville faisant face à l’océan, la chaleur en cette période de l’année ne dépassant pas les 32 degrés.
H. S.