Siège FLN

ÉLECTIONS LOCALES : Le FLN n’est pas parvenu à présenter une liste pour l’APW d’Oran

Le FLN ne sera pas présent dans la course pour le renouvellement de l’Assemblée populaire de la wilaya d’Oran. Le parti n’a pas réussi à présenter une liste en mesure de passer sans encombre le filtre de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) qui a émis plusieurs réserves avant de la rejeter carrément. C’est une nouvelle qui a mis en émoi les militants de ce parti qui estiment que la commission qui a conçu les listes FLN dans la wilaya d’Oran a failli à sa mission. De plus l’ancien parti unique ne sera pas présent dans près d’une vingtaine de communes dans la wilaya ce qui représente un coup dur pour lui. Des militants que nous avons approchés, n’ont pas été tendres ni avec la commission de wilaya de confection des listes ni avec la direction nationale qu’ils accusent d’avoir failli une nouvelle fois à sa mission, « d’autorité pouvant intervenir en cas de litige ou de différend dans la confection d‘une liste. La direction de Baadji était au courant des manœuvres de plusieurs actuels élus, qui ont des démêlées avec la justice et qui ont tout fait pour se faire porter sur les listes. Plusieurs élus sont en prison et les soupçons pèsent sur plusieurs autres et c’est ce qui explique pourquoi le parti n’a pas réussi à convaincre de potentiels candidats à se présenter sous sa bannière », indiquent nos interlocuteurs. Pour d’autres le parti qui croyait dur comme fer que le mandat des actuelles assemblées allait être prorogé a été pris de cours. « Il n’a pas réussi à faire un ménage au préalable dans ses rangs ni à neutraliser les forces d’inertie liées à la mafia politico-financière qui contrôlent ses rouages. L’image du parti est fortement écornée à Oran et il était difficile de trouver de potentiels candidats qi accepteraient de ses présenter sur ses listes », indiquent des militants. Pour la première fois, depuis l’indépendance, l’assemblée populaire de wilaya n’aura pas de représentants du parti FLN qui risque de perdre également la mairie d’Oran puisque des voix se sont élevées, même dans ses rangs pour appeler à voter pour d’autres listes de partis et d’indépendants lors du rendez-vous du 27 novembre prochain.
Slimane B.