CULTURE DU MAIS

El Bayadh : Programme de culture du maïs sur une surface de 2 500 hectares

La direction des services agricoles (DSA) de la wilaya d’El Bayadh a élaboré un programme de culture du maïs sur une surface de 2.500 hectares, a-t-on appris samedi de ses responsables. Le chef de service organisation de la production et appui technique, Mohamed Amine Djebiri, a indiqué que la DSA oeuvre à développer cette filière agricole au titre de la stratégie et du programme national élaboré par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural. Pour concrétiser ce programme sur le terrain, la DSA encourage, en coordination avec divers partenaires dont l’Office national d’aliment du bétail (ONAB) et la Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA), les agriculteurs et les investisseurs à accéder à cette filière à travers un accompagnement et des mesures incitatives. Récemment dans le cadre de ce programme, une surface de 130 hectares a été plantée en maïs à travers les communes de Rogassa, El Khaiter et Tesmouline, en attendant une opération pareille dans d’autres zones à travers les différentes régions de la wilaya.
La DSA a appelé les agriculteurs et les investisseurs intéressés par la culture du maïs à se rapprocher de ses services et à s’inscrire à ce programme pour profiter des différentes facilités prévues dont celles de la fourniture de semences et de l’accès au financement accordé dans le cadre du crédit «Rfig» de la Banque d’agriculture et de développement rural (BADR), de l’accompagnement et de l’assurance par la Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA).
A titre incitatif, le prix d’achat du produit à base de maïs a été relevé par l’ONAB à 5.000 DA le quintal au lieu de 4 500 DA au profit des agriculteurs qui percevront leurs dus dans un délai n’excédant pas les 72 heures à compter de la date de livraison du produit, en plus de la prise en charge par l’office des frais de transport.
Une partie des enveloppes financières allouées dernièrement au titre du Fonds national de développement rural, estimé à 70 millions DA, sera destinée, a-t-on ajouté dans ce contexte, aux agriculteurs de la filière en vue de leur permettre d’acquérir du matériel d’irrigation agricole par aspersion, des pompes à eau et autres équipements.