Vaccin

DR. DJAMEL FOURAR, DIR. DE LA PRÉVENTION AU MINISTÈRE DE LA SANTÉ, À PROPOS DU VACCIN ANTIGRIPPAL : «1,3 million de doses distribués aux structures de santé»

Rencontré, hier, en marge d’une journée «portes ouvertes» sur la grippe saisonnière, organisée à l’espace « Ardis » à Alger, Le Dr. Djamel Fourar, directeur de la prévention au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière nous a affirmé que pour cette année, plus de 2,5 millions de doses de vaccin antigrippal ont été acquis, dont 1,3 million de doses ont été déjà distribués, au niveau de différentes structures sanitaires de base où la vaccination restera, toujours, gratuite. Ajoutant, par la même occasion, que le reste de ces doses ont été distribuées, également au niveau des officines privées où le vaccin sera remboursé par la sécurité sociale et ce pour les personnes âgées et pour les malades chroniques.
Faisant une petite évaluation de la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière (2018-2019) qui a débuté, le 15 octobre dernier, le Dr. Fourar a affirmé, dans ce cadre, que toutes les conditions ont été réunies pour la réussite de cette campagne : « La vaccination se fait correctement au niveau des différentes structures de santé …nous n’avons enregistré aucun problème, ni de réticence, les gens sont entrain de se faire vacciner en toute quiétude et je dirai, aussi, dans de meilleures conditions…», nous a-t-il avoué dans ce sens. Dans un autre sillage, l’interlocuteur a affirmé que la vaccination est le meilleur moyen de se prémunir contre la grippe saisonnière. Il a rappelé aussi l’importance de cette campagne de vaccination et le rôle des médias dans la sensibilisation contre la grippe saisonnière.

« 2,5 millions de doses coÛtent 1,4 milliard DA»
Parallèlement à cela , le même responsable a estimé, lors de cette rencontre, que la vaccination contre la grippe saisonnière vise aussi à protéger les personnes dont la santé est fragile, notamment pour les personnes âgées de 65 ans et plus, les adultes et les enfants, les malades chroniques, les femmes enceintes, …etc : « L’objectif est avant tout de prémunir ces gens contre le virus», a-t-il poursuivi. À propos du coût du vaccin contre la grippe, notre interlocuteur a estimé qu’un montant de 1,4 milliard de dinars  a été déboursé cette année pour obtenir les 2,5 millions de doses de vaccin.
Évoquant la gravité de cette infection virale aiguë, l’orateur a souligné, dans ce contexte, qu’en 2017, la grippe saisonnière avait causé le décès de 26 personnes en Algérie. À noter, également, qu’un dispositif de prise en charge des cas de grippe compliquée sera opérationnel dès le début du mois de novembre 2018, il consiste en la mise en application des dispositions liées à la disponibilité des moyens nécessaires pour la protection et la prise en charge, l’hospitalisation et le traitement rapide des cas de grippe compliquée.
Il convient de souligner, entre autre, que cette année, il y a eu deux changements dans la composition du vaccin par rapport à celle de 2017-2018 et qui porte sur la souche vaccinale A/H3N2 et la souche B.
Mehdi Isikioune