Berkani Bekkat

DR. BEKKAT BERKANI SUR LE TRAITEMENT PAR CHLOROQUINE : « Il faut attendre 4 à 5 jours pour avoir les résultats précis »

Plus de Six-cent (600) personnes atteintes du coronavirus sont traitées à la formule du professeur Raoult, c’est-à-dire avec de la Chloroquine associée à l’azithromycine et semble avoir donné des résultats encourageants.

Plus exactement, ce sont 626 malades atteints du Covid-19 qui sont soumis à ce protocole médical et parmi lesquels 113 personnes sont définitivement guéries, dont 26 patients à Blida et 18 autres à Alger la capitale. Autrement dit, ces malades ont quitté le lit d’hôpital. Toutefois, tout n’est pas encore concluant pour ce traitement à la Chloroquine, à en croire notamment Mohamed Bekkat Berkani, membres du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, joint hier par téléphone pour nous donner de plus amples détails sur la question.
« Au total, 626 personnes touchés par le virus corona sont actuellement soumises, au traitement à la Chloroquine, dans les grands centres hospitalo-universitaire du pays, soit Alger, Blida, Oran, Constantine, et Tizi-ouzou », a fait savoir hier, Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité qui regroupe les représentants de plusieurs secteurs, notamment la Santé et la Population, l’Industrie pharmaceutique et la Communication.
Quant aux résultats obtenus après utilisation de la Chloroquine, M.Bekkat, également président de l’Ordre des médecins, a souligné que « le traitement à la Chloroquine est un traitement inaugural de première intention, et les premières appréciations sont satisfaisantes, mais, a-t-il ajouté, il faut attendre au moins quatre à cinq jours pour avoir les résultats précis, soit à la fin du protocole, car l’évolution clinique est très bonne, mais ce qui compte aussi c’est l’évolution biologique des patients ».
Et d’enchaîner : « Si le virus a disparu du corps des contaminés, après ce traitement, c’est que nous avons réussi dans notre entreprise».
Il a toutefois précisé que les personnes traitées à la Chloroquine et qui se sont remises de la maladie, étaient au stade précoce de la maladie, contrairement aux formes sévères (Détresse respiratoire aigüe), qui sont directement orientés vers les services de réanimation pour être incubés et par conséquent, le traitement, bien qu’il soit indiqué pour tous les patients déclarés positifs, il n’en demeure pas moins, que ceux qui arrivent dans un stade avancé de la maladie (forme sévère) sont directement incubés et placés sous la réanimation, donc insoumis au protocole de la Chloroquine.
Le dernier bilan annoncé hier dans le pays fait état de pas moins de 1 572 cas contrôlés positifs et 205 personnes décédées au Covid 19, selon le Pr Djamal Fourar.
B. Oubellil