Djabou officiellement de retour à l’ES Sétif

L’international algérien, Abdelmoumen Djabou, a indiqué qu’il ambitionnait de relancer sa carrière en faisant son come back à l’ES Sétif, club de sa ville natale et où il avait fait ses premiers pas en football. Un retour intervenant après trois saisons passées en Tunisie sous les couleurs du Club africain de Tunis, réussissant la saison passée à mener son équipe vers un titre de champion, local après quelques années de disette.
«Je demande à tout le monde au Club africain, qu’ils soient dirigeants ou supporters, de me pardonner. Mon retour à Sétif est dicté par des considérations personnelles. J’ai ma mère qui est malade et qui a besoin de moi à ses côtés.
Le président Slim Riyahi s’est montré compréhensif et a consenti à me libérer. Je le remercie infiniment pour ce geste», a déclaré Djabou après sa rencontre, jeudi à Tunis, avec le boss des gars de Bab Jdid, une rencontre à laquelle a pris part le président de l’ESS, Hassen Hamar.
«Je n’oublierai jamais les trois saisons que j’ai passées au Club africain, je suis vraiment reconnaissant envers ses fans qui m’on adulé. A ces fans je leur dirai que je n’ai pas quitté leur équipe pour une autre en Tunisie, mais pour rentrer chez moi et porter les couleurs de mon club d’origine, un autre grand club avec lequel je souhaite gagner d’autres titres», a-t-il ajouté.
Ainsi, Djabou (28 ans) devient la première recrue hivernale de l’ES Sétif, après le retour de prêt d’Abdelhakim Amokrane (DRB Tadjenanet).
Les dirigeants sétifiens ont fini, jeudi par trouver un accord avec le président du Club Africain (Tunisie), Slim Riahi, qui a libéré Djabou au profit de son club formateur. Les négociations avaient débuté mercredi soir avec les dirigeants tunisiens, et le souhait du joueur de retourner en Algérie, et plus précisément à l’ES Sétif, a « facilité les choses ».
Abdelmoumen Djabou, blessé il y a plusieurs mois aux ligaments du genou, avait été opéré avec succès et vient juste de reprendre les entraînements après une longue période de rééducation.
Hakim S.