Rebahi-Hemaidia

DIRECTIONS DE L’ENTV ET DE L’ANEP : Salim Rebahi et Mounir Hemaïdia limogés

Dans la soirée du 24 décembre dernier, au moment même où il se trouvait dans son bureau, élu au bâtiment imposant du Boulevard des Martyrs, les rumeurs les plus folles l’ont annoncé sur le départ de la tête de la Télévision publique. Mais le sort de Salim Rebahi, le désormais ex-Directeur général de l’actuelle l’Entreprise publique de télévision (EPTV), voudrait qu’il soit scellé deux semaines plus tard, soit hier.
En effet, le patron de l’ex-ENTV a été limogé au bout de plus de neuf mois d’exercice à la direction de cette entreprise, ont confirmé, hier, les services du Premier ministère, dans un communiqué repris par l’APS. La même source annonce également la fin de fonctions pour le Président-directeur général de l’ANEP (Agence nationale d’édition et de publicité), en l’occurrence Mounir Hemaïdia, nommé à la troisième décade de mars 2019.
«Il a été mis fin, ce jour, aux fonctions de Directeur général de l’Entreprise publique de télévision (EPTV) et de Président-directeur général de l’Agence nationale d’édition et de publicité (ANEP) exercées, respectivement, par MM. Salim Rebahi et Mounir Hemaïdia», ont détaillé les services de la Primature.
Nommés au printemps dernier par l’ex-chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, en pleine période de crise politique et au moment où la contestation de la rue a atteint son comble, les désormais ex-patrons de l’ENTV et de l’ANEP n’ont finalement pas fait long feu dans la direction de ces deux entreprises qui, du reste, sont hautement stratégiques dans la communication publique.
Quant aux responsables devant remplacer ces deux départs, aucun nom, ne serait-ce qu’une rumeur dans l’air, n’a été avancé pour diriger les deux entreprises publiques.
F. Guellil