Candidats2

DÉPENSES DE CAMPAGNE DES CANDIDATS À LA PRÉSIDENTIELLE : Le rapport de l’ANIE en cours d’élaboration

Cela fait quatorze jours que le Conseil constitutionnel a invité les candidats à l’élection présidentielle du 12 décembre dernier à établir un compte de campagne électorale retraçant l’origine et la nature de toutes les recettes perçues et des dépenses effectuées durant cette période. Toutefois, et jusqu’içi, aucune suite n’a été donnée à ce dossier. D’où des interrogations auxquelles on a tenté d’avoir des réponses auprès de l’Autorité nationale indépendante des élections. Ainsi, contacté hier à ce sujet, le responsable en charge de la communication à l’ANIE, Ali Draa, nous éclaire plus sur les détails de la procédure lancée le 26 décembre passé. D’emblée, notre interlocuteur a révélé que l’ANIE se charge de préparer un rapport préliminaire sur les dépenses des candidats pendant la campagne électorale, précisant que cette autorité elle-même est concernée par le devoir de rendre des comptes pour justifier ses propres dépenses. Sans donner plus de détails, notre interlocuteur s’est contenté d’indiquer que des candidats à la présidentielle du 12 décembre sont passés à l’ANIE pour justifier leurs dépenses lors des élections. Mais, Ali Draa s’est réservé le droit de ne pas préciser la date fixée pour le dépôt du rapport de l’ANIE auprès du Conseil constitutionnel. Pour rappel, en prévision de l’élection présidentielle du 12 décembre dernier, l’ANIE dirigée par Mohamed Charfi, avait, comme autre mission au-delà de l’organisation du processus électoral, un rôle sur les financements des campagnes des candidats, conformément à la loi relative au régime électoral. En effet, selon l’article 192 du texte, les dépenses de campagne d’un candidat à l’élection présidentielle ne peuvent excéder un plafond de cent millions de dinars (100.000.000 DA). « Le candidat à l’élection du Président de la République ou à la liste de candidats aux élections législatives, est tenu d’établir un compte de campagne retraçant, selon leur origine et selon leur nature, l’ensemble des recettes perçues et des dépenses effectuées. Ce compte, présenté par un expert-comptable ou un commissaire aux comptes, est adressé au Conseil constitutionnel et à l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) », souligne l’article 196. Toutefois, à souligner que le compte du président de la République est publié sur le Journal officiel, selon le même article, qui précise que les comptes des candidats sont déposés auprès du Conseil constitutionnel.

S. Oubraham