Euro

Démantèlement d’un réseau de trafic de faux billets en monnaie étrangère à Tizi-Ouzou

Un réseau de trafic de billets de banque en monnaie étrangère (euro) a été démantelé par les éléments de la sûreté urbaine extra-muros de Ain Zaouia (40 Km au sud de Tizi-Ouzou), a révélé dimanche le chef de sûreté par intérim de cette localité. Les neuf personnes, sept hommes et deux femmes, impliquées dans cette affaire ont été appréhendées en possession de la somme de 2.000 euros (équivalent à 400.000 DA) en coupures de 100 euros, a ajouté le lieutenant Achach Ali, lors d’un point de presse organisé au siège de cette sûreté. Au cours de l’opération, une somme d’argent en monnaie nationale (32.000 DA), revenus de la vente des devises, ainsi que du matériel (téléphones) utilisés par le réseau, ont été également saisis, a-t-on ajouté. Un dossier a été instruit contre les mis en cause dans cette affaire, tous originaires de la wilaya de Tizi-Ouzou, qui seront présentés dimanche devant le procureur de la République prés du parquet de Draa-El Mizan, territorialement compétent, pour « association de malfaiteurs, trafic de billets de banque en monnaie étrangère et mise en circulation de faux billets », a conclu le responsable sécuritaire.

Saisie de plus de 4 quintaux de viande avariée à Tebessa
Pas moins de 4 quintaux de viande rouge et blanche avariée, ont été saisis dans la commune de Chéréa (40 km au sud de Tébessa), a-t-on appris dimanche auprès des services de la sûreté de wilaya.
La même source a précisé que les services de la sûreté de daira de Chéréa, en coordination avec le comité de protection de la santé de la commune, ont saisi cette quantité de viande avariée, au cours de plusieurs visites d’inspection visant à préserver la santé du consommateur. Une première quantité de 7 carcasses d’agneaux pesant plus de 150 kg exposées à la vente, sans contrôle vétérinaire, a été saisie, a fait savoir la même source.
Par ailleurs, près de 2 quintaux de viande blanche (poulet) destinés à la distribution au niveau du marché central de cette collectivité locale ont également été saisis, ainsi que 70 kg de poulet, en vente sans respect des condition de conservation.

Arrestation de sept candidats à l’émigration clandestine à Tlemcen
Les éléments de la gendarmerie nationale de Tlemcen ont arrêté, dernièrement, sept candidats à l’émigration clandestine au niveau de la plage « akhled », dans la commune de Honaine, a indiqué, dimanche, dans un communiqué, la cellule de communication de ce corps de sécurité. L’opération a été menée par les éléments de la gendarmerie nationale de Honaine, suite à des informations faisant état d’un individu préparant une traversée clandestine à partir de la plage en question. Les sept personnes, âgées entre 19 et 40 ans, de nationalité algérienne, ont été interceptées à bord d’une embarcation pneumatique, équipée d’un moteur, indique la même source, ajoutant que six jerricans de 25 litres de mazout ont été saisies, ainsi que trois sacs à dos contenant des effets personnels et des victuailles. Les mis en cause ont été présentés devant le procureur de la République du tribunal de Tlemcen, qui a ordonné l’incarcération de deux d’entre eux et la remise en liberté des autres, indique-t-on de même source.

Pologne : le maire de Gdansk, blessé au couteau, est décédé
Le maire du grand port polonais de Gdansk, Pawel Adamowicz, blessé au couteau dimanche soir par un agresseur lors d’un événement public, est décédé, a rapporté lundi la presse locale, citant un médecin de l’hôpital universitaire de sa ville. «En dépit de tous nos efforts, on n’a pas réussi à le sauver», a dit le dr Tomasz Stefaniak, cité par les médias locaux.
Adamowicz, président (maire) de Gdansk depuis 1998 a été attaqué par un homme qui l’a frappé avec un couteau. Après son transfert à l’hôpital, son état a été qualifié de «très sérieux» par un médecin travaillant pour les autorités régionales. L’attaque s’est déroulée devant quelques centaines de personnes, sur un podium dressé à l’occasion d’une collecte de fonds pour une organisation finançant l’achat d’équipements médicaux.
L’agresseur a été rapidement interpellé par les gardes de sécurité, puis emmené par les forces de l’ordre. Selon une porte-parole de la police de Gdansk, il s’agit d’un habitant de la ville âgé de 27 ans.

Un million de poissons d’eau douce retrouvés morts en Australie
Le gouvernement a attribué l’hécatombe à la sécheresse. Selon les riverains, certaines politiques ont provoqué la baisse du niveau des cours d’eau. En Australie, les berges de l’immense bassin hydrographique Murray-Darling empestent désormais la pourriture.
Ces derniers jours, un million de poissons ont été retrouvés morts dans des fleuves du sud-est de l’Australie. Une hécatombe imputée par le gouvernement à la sécheresse, et par des universitaires à la mauvaise gestion des cours d’eau. On ne compte plus le nombre de vidéos tournées par des élus locaux ou par des riverains pour alerter l’opinion sur cette catastrophe écologique.
Les autorités ont évalué le bilan à plusieurs centaines de milliers de poissons morts, et le chiffre du million pourrait même être déjà dépassé, alors que le gouvernement de l’État de Nouvelle-Galles du Sud redoute une aggravation de la crise, avec des températures annoncées cette semaine à la hausse. Outre la sécheresse, la baisse du niveau des cours d’eau et la montée des températures pourraient avoir aussi favorisé la propagation d’une algue qui priverait les poissons d’oxygène et libérerait des toxines.
« Nous nous attendons à voir davantage de poissons morts dans certains secteurs de l’extrême-ouest (de l’État de Nouvelle-Galles du Sud) et sur le (plateau de) Northern Tablelands », a déclaré le ministre de l’Eau de l’État, Niall Blair. Bien que localisée dans le sud-est de l’île-continent, cette catastrophe a un retentissement national. « C’est un désastre écologique », a déclaré lundi le Premier ministre australien Scott Morrison. « C’est un spectacle bouleversant. »

Des pluies artificielles contre la pollution en Thaïlande
Les autorités thaïlandaises envisagent de provoquer mardi des pluies artificielles pour chasser un sévère épisode de pollution atmosphérique qui frappe Bangkok. « Le déclenchement artificiel de pluie pourra avoir lieu demain (mardi), mais cela dépend des vents et de l’humidité », a indiqué lors d’un point presse Pralong Dumrongthai, directeur général du département de contrôle de la pollution, soulignant toutefois que « la situation n’est pas aussi alarmante qu’en Chine ou qu’à New Delhi ». Il a ajouté que la plupart des écoles resteront ouvertes dans la capitale. La technique consiste à larguer de vastes quantités de produits chimiques dans les nuages afin de provoquer la formation de cristaux de glace qui accélèrent l’éclatement d’averses. Les niveaux de PM 2,5, les minuscules particules en suspension dans l’air considérées comme les plus nocives pour la santé, ont atteint 102 microgrammes par mètre cube par endroit ces derniers jours dans la capitale thaïlandaise, selon le département de contrôle de la pollution.
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande un niveau d’exposition maximum quotidien de 25 microgrammes par mètre cube. « Nous allons continuer à nous entretenir avec les constructeurs automobiles qui sont d’accord pour produire plus de véhicules électriques », a, par ailleurs, ajouté M. Dumrongthai, soulignant que sur les 9,8 millions de voitures dans la capitale, 2,5 roulaient encore au diesel.