EN Algérie au CTN Belmadi

Début aujourd’hui du stage des Verts : Belmadi a trois semaines pour monter son «commandos» pour la CAN

C’est aujourd’hui que la sélection algérienne débutera officiellement sa préparation pour la CAN-2019 dont le coup d’envoi sera donné le 21 de ce mois au Caire.

Et comme on le sait, la préparation de cette fête footballistique continentale est scindée sur deux phases. La première débutera au centre technique de Sidi Moussa, alors que la seconde aura lieu à Doha.
De grands espoirs sont placés sur ce groupe de 23 joueurs que l’entraîneur national, Djamel Belmadi, a choisis pour défendre les couleurs nationales. Le coach des Verts avait quelque peu les mains liées dans certains choix. Comme nouveauté, la sélection de Haris Belkebla est dictée par les multiples défections des joueurs du milieu de terrain pour diverses raisons. Chita, Bentaleb et Lakehal (blessure), Taïder (choix), poussant Belmadi à faire appel à un « novice » Belkebla et un joueur qui vient à peine de reprendre la compétition après plus de deux mois d’inactivité, Abeïd. En revanche, pour le reste du contingent, ce sont des joueurs qui possèdent de l’expérience dans ce genre de compétition. Pour l’arrière-garde, hormis Ghoulam qui n’a pas souhaité être présent à la CAN pour une raison de forme sportive, Belmadi a sélectionné les trois gardiens de but les plus performants en ce moment, même si M’Bolhi revient à temps. En défense, on ne pourrait pas parler de surprise puisque les meilleurs du moment sont convoqués. Certes, il y a la convocation de Zeffane qui a surpris mais le choix du coach s’est basé sur plusieurs paramètres, l’expérience du Rennais et surtout son temps de jeu assez conséquent cette saison. Il sera la doublure de Youcef Atal, le titulaire indiscutable sur le flanc droit, alors qu’à gauche, il y aura Farès et Bensebaïni, même si la polyvalence de ce dernier peut lui permettre de jouer dans l’axe. Le retour de blessure de Tahrat lui a assuré une place dans la liste des 23, et probablement dans le 11 titulaire. Il y a aussi Halliche, le « vieux » de la maison, qui aura la tâche d’encadrer Benlamri et Mandi. Une chose est sûre, à l’exception de Ghoulam, Belmadi ne pourrait pas trouver mieux pour la défense.
Le stage des Verts commence ainsi aujourd’hui. Cette première phase sera axée sur le plan physique et durera 5 jours avant de rejoindre la capitale du Qatar, Doha, pour un stage précompétitif de 10 jours et au cours duquel l’équipe nationale jouera deux matchs amicaux contre l’Ouganda et le Mali. Le 18 juin, elle s’envolera vers le Caire pour entamer la compétition quatre jours après face au Kenya, avant d’enchaîner par le Sénégal puis la Tanzanie.
Hakim S.