DSC_5166

Dans un exercice tactique exécuté au niveau d’un champ de manœuvres à Djanet (Illizi) : L’ANP démontre sa capacité de réponse face à l’ennemi

L’Armée nationale populaire a exécuté, hier, son troisième exercice militaire, dans la région sud-est de Djanet dans la wilaya d’Illizi, en l’espace de quelques jours seulement. Supervisé par le général de Corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, en présence du Commandant de la 4e Région militaire, le général-major Chérif Abderrezak, ces manœuvres consistent à répondre à une attaque ennemie non-conventionnelle depuis les frontières sud du pays. Cet exercice, intitulé «Sous-groupement tactique faisant face à une attaque non-conventionnelle» a été opéré dans un champ de manœuvres et de tir du secteur opérationnel de Djanet. Il a impliqué des unités terrestres de l’ANP qui ont utilisé des balles réelles et qui ont été assistées et appuyées dans le combat par des unités aériennes composés d’hélicoptères. Ces manœuvres ne font que démontrer le niveau de présence et de permanence des unités de l’ANP à faire face à toute attaque, aussi imprévisible soit-elle, pour préserver le territoire national. Cet exercice intervient d’ailleurs au cours de la visite du chef d’État-major de l’Armé dans la 4e Région militaire à Ouargla. Une énième tournée du plus haut gradé de l’ANP qui a inscrit dans son agenda plusieurs tournées dans les RM, dont certaines ont été déjà faites et d’autres programmées incessamment. Il s’agit de s’enquérir de l’état-prêt des troupes au combat et du niveau d’exécution des missions militaires qui leur sont assignées sur le terrain, le tout dans le cadre du programme de l’année 2017-2018 de préparation au combat. D’ailleurs, l’exercice a été exécuté dans «le respect des horaires fixés et dans toutes ses phases, avec une grande rigueur, bien mise en évidence par l’exactitude avec laquelle les cibles ont été atteintes, affirmant clairement le degré de préparation, d’élaboration et d’exécution de cet exercice, ainsi que le haut niveau de professionnalisme que les éléments de nos forces armées ont atteint en termes d’exécution des actions de combat», a souligné un communiqué du MDN. Après avoir assisté de ses propres yeux à l’exercice, le Vice-ministre de la Défense a félicité les troupes militaires impliquées, valorisant «les efforts laborieux qu’ils fournissent de jour comme de nuit, au service de la protection de nos frontières, toutes nos frontières, de tous les risques, les menaces et les fléaux». Pour rappel, auparavant, un autre exercice portant sur une opération de débarquement a été exécuté par des troupes des Forces navales au niveau de la Façade maritime d’Oran. Intitulées «Toufane-2018» (Déluge-2018), ces manœuvres ont impliqué également les forces terrestres et aériennes.
Mohamed Wali