Covid-19

Covid-19 : Plus de 250 consultations médicales assurées par jour à Constantine

Plus de 250 consultations médicales sont assurées par jour pour des sujets suspectés infectés par la Covid-19, aux structures de santé chargées de la prise en charge des malades atteints de ce virus à Constantine, a indiqué mercredi le directeur local de la santé et de la population (DSP), Adil Daâs.

Le même responsable a relevé qu’une moyenne d’admission quotidienne atteignant parfois les 36 cas de malade du Covid-19 est signalée, «comme ce fut le cas à la fin de la semaine passée» appelant à davantage de vigilance et de respect des gestes barrières pour lutter contre cette pandémie. M. Daâs a, dans ce sens, souligné à l’APS, que les trois hôpitaux chargés de la prise en charge des cas du Covid-19, le CHU-Dr Benbadis, l’hôpital de Didouche Mourad et celui de la cité El Bir, d’une capacité totale de plus de 190 lits «sont actuellement saturés» rappelant que les autorités locales ont décidé de mettre à la disposition des staffs médicaux, 85 lits supplémentaires en aménageant l’Institut national de formation supérieure paramédical, opérationnel «incessamment». Relevant une situation épidémiologique «inconfortable», le DSP qui a relevé l’épuisement du personnel soignant surtout en cette période de grande chaleur a mis l’accent sur les grands moyens mobilisés par la commission de wilaya de suivi de l’épidémie pour la protection des personnels de la santé et l’ouverture de structures d’accueil, en plus des actions de soutien initiées par les divers autres secteurs et le mouvement associatif. Aussi, des lits supplémentaires (une dizaine) avaient été mis en place en urgence, la semaine passée à l’hôpital de Didouche Mourad, auparavant disposant de 90 lits pour le traitement des malades infectés par le coronavirus «pour faire face à la pression exprimée», a indiqué, de son côté, le directeur, de cet établissement hospitalier, Abdelkrim Benmhidi. L’entrée en vigueur de la deuxième phase de la feuille de route de sortie progressive et flexible du confinement et de reprise de certaines activités commerciales, économiques et sociales, a été marquée à Constantine par un relâchement des mesures de prévention entrainant des contaminations en série parmi le personnel de plusieurs établissements publics dans divers secteurs, fermés au public puis réouverts, après des opérations de désinfection et mise en quarantaine de cas suspectés infectés par le virus. Aussi, des instr uctions pour renforcer le contrôle dans les marchés, les lieux publics et les administrations notamment ont été données au début de cette semaine par le wali Ahmed Abdelhafid Saci pour endiguer la propagation de la pandémie dont le bilan affiche, aux dernières 24 heures, à Constantine, selon les statistiques du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (Covid-19), 25 morts, 585 cas confirmés et 359 guérisons, depuis le début de l’épidémie. Le chef de l’exécutif local avait également tenue une rencontre de sensibilisation avec des représentants d’associations et de la société civile et relevé la nécessaire de doubler d’efforts pour sensibiliser quant l’importance du respect des gestes barrières comme l’hygiène des mains, la distanciation physique, et surtout le port du masque. Des instructions fermes ont été également données aux services de sécurité pour être «intransigeants» face à tout dépassement ou négligence constaté dans l’application des gestes barrières, ont affirmé les services de la wilaya.