19.9 C
Alger
10 décembre 2023
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉMONDE

CITÉS DANS LE MAROCGATE : Levée de l’immunité sur deux eurodéputés

Dans un vote à main levée, les députés au sein du Parlement européen, réunis, jeudi, à Bruxelles, ont donné leur quitus pour la levée d’immunité à deux élus du groupe des Socialistes et Démocrates (S&D), le Belge Marc Tarabella et l’Italien Andrea Cozzolino, dans le cadre de l’affaire connue sous le nom de Marocgate ou sont impliqués des députés européens corrompus par Rabat pour influencer l’institution européenne dans la prise de décision sur certains dossiers. La voie est ainsi ouverte à leur audition par les enquêteurs.
« C’est à la justice que je livrerai les informations sur les questions que (les enquêteurs) voudront me poser. Je souhaite que la justice fasse son travail », a déclaré l’eurodéputé belge à sa sortie qui a voté pour la levée de sa propre immunité. Le porte-parole du parquet fédéral belge, Eric Van Duyse, a expliqué qu’après cette décision, la justice se donne tous les moyens de pouvoir travailler comme pour n’importe quel justiciable, précisant que « cela ne veut pas dire forcément qu’il y aura des mesures coercitives ». Selon le rapport parlementaire sur la levée de l’immunité de Marc Tarabella, rédigé par l’eurodéputée française Manon Aubry (LFI), il est ressorti de l’enquête en cours menée par les Belges, que le député Tarabella, est soupçonné, au cours des deux dernières années, d’avoir appuyé certaines positions au sein du Parlement européen en faveur d’un État tiers en échange de récompenses en argent liquide ». Le rapport s’est basé surtout sur des témoignages apportés à son encontre par l’Italien Pier Antonio Panzeri, ancien eurodéputé socialiste devenu dirigeant d’ONG et qui fait figure de personnage central dans cette affaire. Ce dernier, inculpé et placé en détention provisoire comme trois autres suspects, a conclu en janvier un accord avec la justice, s’engageant à livrer des informations sur le système de corruption auquel il admet avoir participé, en échange d’une peine de prison limitée à un an. Après investigations, dans le cadre de cette affaire éclaboussant l’institution parlementaire européenne, les enquêteurs belges ont mis la main sur 1,5 million d’euros en liquide, saisis aux domiciles de M. Panzeri et de l’eurodéputée socialiste grecque Eva Kaili, ainsi que dans une valise transportée par le père de celle-ci. Cette dernière, vice-présidente du Parlement, déchue après cette affaire, est écrouée, de même que son compagnon, l’Italien Francesco Giorgi, assistant parlementaire, et un autre Italien, Niccolo Figa-Talamanca, responsable d’ONG. Ils sont arrêtés pour « appartenance à une organisation criminelle », « blanchiment d’argent », et « corruption ». M. Cozzolino, qui était jusqu’en janvier président de la délégation du Parlement européen pour les relations avec le Maghreb, est soupçonné, par la justice, « d’avoir participé à un accord avec d’autres personnes qui prévoyait une collaboration afin de protéger les intérêts d’États étrangers au Parlement européen » en empêchant notamment l’adoption de résolutions parlementaires qui pourraient nuire aux intérêts de ces États, en échange de sommes d’argent ». Selon les explications de Francesco Giorgi apportées aux juges, l’eurodéputé Andrea Cozzolino était impliqué dans cette affaire et a eu des contacts avec l’ambassadeur du Maroc à Varsovie, Abderrahim Atmoun, par l’intermédiaire de Panzeri. Ce dernier était le président de la commission Maghreb et qui avait ensuite passé le relais à Cozzolino. Suite à quoi, Andrea Cozzolino, a démissionné de la commission parlementaire spéciale sur le programme Pegasus (logiciel espion utilisé notamment par le Maroc) et de la commission parlementaire mixte Maroc-Union européenne.
L’eurodéputé italien a demandé à la commission du développement régional du Parlement européen de retirer une série de ses amendements, dont deux concernaient le Maroc. À se fier au site d’information ilfattoquotidiano et l’agence de presse italienne Ansa, il y en avait treize au total.
B. O.

Related posts

55 STATIONS DE PAIEMENT ET PLUS DE 1200 CAMÉRAS DE SURVEILLANCE INSTALLÉES : Le péage de l’autoroute Est-Ouest avant fin 2019

courrier

LES CRÉANCES DE SONELGAZ DÉPASSENT LES 2,45 MILLIARDS DA : Les entreprises et les administrations toujours mauvais payeurs

courrier

Syrie : La Turquie lance son offensive contre une milice kurde

courrier

Yémen : Des centaines de prisonniers de guerre libérés dans un vaste échange

courrier

OCCUPATION MAROCAINE DU SAHARA OCCIDENTAL : La RASD demande à  l’UA des mesures très fermes

courrier

Il rêve de participer au prochain Mondial : Boudaoui décidé à revenir en force en sélection

Redaction