Chlef : un plan de circulation qui tarde à être mis en application

Le nouveau plan de circulation, qui a été élaboré par un bureau d’études des transports de la « filiale de l’entreprise du Métro d’Alger » datant de 2012, tarde à être mis en exécution et cela en dépit de l’embouteillage monstre, quasi permanent que connaît ce chef-lieu de wilaya dont la population dépasse le million d’habitants.
Il faut dire que les réunions regroupant la direction des transports et les opérateurs économiques au sujet de ce plan se succèdent sans pour autant, feront remarquer les citoyens, un début d’application, malgré la pose de plusieurs nouveaux panneaux de signalisation aux différents carrefours de la ville. Lors d’une récente réunion tenue au siège de la wilaya au cours de laquelle ont assisté des responsables des services de sécurité, des élus à tous les niveaux, le chef de daïra de Chlef , la presse locale, le directeur des œuvres universitaires, des représentants des syndicats des transporteurs et des citoyens, le wali, M. Boucetta Aboubakr Essedik, a indiqué que ce nouveau plan , « repose sur 4 axes principaux à savoir l’organisation du stationnement, la gestion des intersections, la sélection des carrefours à doter de feux tricolores et la mise en œuvre d’un plan de signalisation du centre-ville. Il a été retenu également la réalisation d’une piétonnière à la rue Mohamed El Fidaï compte tenu qu’elle constitue un axe à forte concentration commerciale : cafétérias, magasins de vêtements et restauration. Le plan de signalisation comprend donc 377 plaques de 6 types parmi lesquels 13 pour le sens interdit, 80 pour le stationnement interdit et 8 pour les feux tricolores. Dans le même sillage, la circulation sur les 4 principaux boulevards de la ville de Chlef actuellement à double sens, sera à la faveur du nouveau plan à sens unique. Toutefois, il faut signaler que les feux tricolores prévus par ce nouveau plan ne sont toujours pas installés. Par ailleurs, devant la saturation des parkings où il est presque impossible de trouver une place pour stationner son véhicule, les pouvoirs publics ont retenu deux parkings à étages à plusieurs niveaux.
Ainsi avec la réalisation de ces deux structures la demande des usagers de la route en matière de stationnement sera satisfaite. Cependant pour l’heure, au cours des journées à l’exception du vendredi pour des raisons évidentes, le centre-ville étouffe par la densité du trafic automobile.
Cette situation s’empire devant le comportement irresponsable de nombreux chauffeurs de bus privés qui circulent à grande vitesse, s’arrêtent n’ importe où et n’importe comment créant ainsi un encombrement déjà palpable. A titre d’exemple, le carrefour du Service d’Algérie Télécom situé en plein centre-ville connaît un embouteillage monstre particulièrement aux heures de pointe et constitue un véritable goulot d’étranglement de la circulation. En attendant une éventuelle mise en application de ce nouveau plan de circulation, la ville de Chlef continuera de suivre un plan datant de plus de six ans et devenant obsolète, car l’actuel schéma est dépassé et tous les usagers, qu’ils soient automobilistes ou piétons, sont mis à rude épreuve. La question que se pose les nombreux citoyens dont les automobilistes c’est à quand l’application effective du nouveau plan de circulation du chef-lieu de wilaya.
Bencherki Otsmane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>