Chlef : arnaque au «flexy» !

Apparemment tous les moyens sont bons pour s’enrichir sur le dos du citoyen. Ainsi, les buralistes et autres marchands de téléphonie proposent des services surfacturés à leur clientèle, concernant, notamment le «flexy», «storm» ou «arselli» selon l’appellation de chaque opérateur, c’est-à- dire l’achat d’unités téléphoniques directement chez ces commerçants par un simple envoi téléphonique. En principe, le coût de cette opération est de 10 DA, ce qui est déjà exagéré. Mais quand la recharge dépasse les 500 DA, on vous soutire 10 DA supplémentaires. Et plus la somme augmente, plus la commission la suit. Les personnes qui ne trouvent pas de cartes de recharge de 2 000 DA sont tenues au «flexy» pour 40 DA, voire 50 DA. La pratique est bien rôdée, elle est systématique chez la majorité des «téléphonistes» qui restent ouverts une bonne partie de la nuit. Chlef n’est pas la seule wilaya concernée, la pratique d’étend selon nos informations à d’autres wilaya à l’image de Relizane, Aïn Defla ou Tissemsilt. Autre arnaque, le ticket de recharge de la 4G, est en principe disponible exclusivement dans les agences d’Algérie Télécom. En réalité, ces tickets se vendent librement chez de nombreux buralistes qui les proposent moyennant une commission de 50 DA pour chaque ticket de 1000 DA.
B. O.