Cheikh Namous copie

Cheikh Namous : Le doyen des musiciens algériens n’est plus

Le doyen des musiciens algérien, Cheikh Namous, célèbre pour son jeu au banjo et au guember, est décédé dans la nuit de lundi à mardi à Alger à l’âge de 100 ans, a-t-on appris auprès de ses proches. Né en mai 1920 à la Casbah d’Alger, Mohamed Rachidi de son vrai nom a commencé à jouer dans l’orchestre de Mohamed Sridek à la fin des années 1930 avant de rejoindre l’orchestre d’El Hadj Mhamed El Anka. Il avait également accompagné Moh Seghir Laâma pour toutes les fêtes animées à la Casbah et intègré l’orchestre de la radio en 1953. A l’indépendance le musicien se faisait un plaisir de répondre aux sollicitations de chanteurs châabi comme Boudjemâa El Ankis, Amar El Aâchab, ou encore Dahmane El Harrachi. Il a également créé une école de musique où il a formé de nombreuses générations de musiciens.