Change informel au Squatre Port-Saïd (Alger) : l’Euro triture le Dinar en toute quiétude

En cette matinée de vendredi, le «Square Port-Saïd», qui abrite le marché parallèle de la devise, est animé par quelques dizaines de cambistes qui n’hésitent pas d’accoster les clients à la recherche de l’Euro, du Dollar ou de n’importe quelle autre devise étrangère. La fin des vacances n’a pas fait baisser la valeur du Dinar face à la monnaie unique européenne. Hier, les cambistes proposaient 100 euros contre 16 000 DA.

Le fossé se creuse davantage entre le Dinar et les autres monnaies étrangères. La chute des prix du pétrole sur le marché mondial a entraîné avec elle la dépréciation du Dinar. Sa valeur a franchi pour la première fois la barre des 100 dinars pour un dollar, en juillet de l’année en cours. Sur le marché parallèle, la monnaie européenne, l’Euro, tient la dragée haute au Dinar. Une virée au Square Port-Saïd, marché parallèle de la devise, confirme ce constat. Les cambistes proposent 100 euros pour 16 015 dinars. Soit un euro pour plus de 160 dinars. Pourtant, en cette période de fin d’été et des vacances, la demande sur l’Euro connaît une baisse, ce qui traîne la baisse de sa valeur par apport au Dinar. Même les mesures du gouvernement, pour bloquer les importations et réduire un tant soit peu la facture des importations, n’ont pas impacté la valeur de l’Euro face à la monnaie nationale. Au moment où d’aucuns s’attendent à la baisse de la valeur de la monnaie unique européenne et celles des autres monnaies étrangères face au Dinar, c’est le contraire qui s’est produit. Les quelques cambistes se trouvant, hier, à la Bourse de «Square Port-Saïd», avec des liasses de dinars à la main, ont jugé tout à fait normal que le taux de change du Dinar contre l’Euro soit établi à ce niveau-là. Pour nombre d’entre eux, ayant épousé une stature d’experts financiers, cette situation était prévisible. La dévaluation de la valeur du Dinar ne peut que faire grimper la valeur des autres monnaies. Il y a de cela quelques semaines, 100 euros s’échangeaient contre 15 990 dinars. Les prévisions de la Banque d’Algérie, qui prévoit une dépréciation du Dinar pour l’année 2016, vont permettre aux monnaies étrangères de s’affirmer davantage face à la monnaie nationale. Toutefois, la valeur du Dinar ne tient pas uniquement aux facteurs internes. Selon l’analyse de certains établissements financiers, l’évolution du Dinar est aussi tributaire de l’évolution d’indicateurs internationaux, tels les prix du pétrole, l’inflation en zone euro, ou la parité du Dollar et de l’Euro, entre autres. Les cambistes alimentent et assurent la liquidité au sein du marché parallèle de la devise. Au Square Port-Saïd, il suffit de passer de la commande et vous aurez la somme d’argent, dont vous avez besoin, à la minute qui suit. Les revendeurs de devises n’ont pas l’air d’être inquiétés par les éléments de la police. La descente policière effectuée sur les lieux, le mois d’avril écoulé, n’est qu’un mauvais souvenir. Les revendeurs sur les lieux ne cachent plus les liasses de billets du Dinar qu’ils tiennent dans leurs mains, et n’hésitent pas de rebattre les clients à la recherche des devises. Sans être inquiété par nos questions et sans nous demander de décliner notre identité, un revendeur a l’intime conviction que l’État ne pourrait jamais éradiquer le marché parallèle de la devise, tant que les établissements financiers n’arrivent pas à répondre à la demande du marché. «Ce n’est pas avec les 130 euros de location touristique que les Algériens vont passer des vacances à l’étranger», a-t-il estimé. La forte demande sur la devise ne fait que maintenir le marché parallèle. Ould-Kablia, ancien ministre de l’Intérieur, avait raison de dire que «tout le monde trouve son compte dans le marché parallèle de la devise». Une manière de dire que son éradication n’est pas pour demain.
Hacène Nait Amara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>