centre universitaire «Belhadj Bouchaib»

Centre universitaire «Belhadj Bouchaïb» de Aïn-témouchent : La maison de l’entreprenariat accompagne 50 projets innovants

La maison de l’entreprenariat du centre universitaire «Belhadj Bouchaïb» d’Aïn-Témouchent a accompagné, au cours des trois dernières années, cinquante projets innovants, qui sont en cours de concrétisation, a-t-on appris dimanche de son directeur, Dr Zakaria Sari Hassoune.

En marge d’une journée d’étude et de sensibilisation sur l’entreprenariat, M. Sari Hassoune a indiqué que la maison de l’entreprenariat du centre universitaire «Belhadj Bouchaïb» d’Aïn-Témouchent a accompagné, au cours des trois années localement 50 projets d’étudiants diplômés activant actuellement dans le monde de la petite et moyenne entreprise (PME). Les projets ont porté sur divers domaines, notamment celui de traitement et de recyclage des déchets, de production de peinture industrielle, des technologies des énergies renouvelables et d’appareils d’alerte et de surveillance, qui ont été couronnés de résultats positifs grâce aux mesures d’accompagnement et de soutien, a-t-il souligné. La maison de l’entreprenariat poursuit son activité dans le domaine de l’accompagnement où elle compte actuellement 20 micro-projets émergents dans sa dernière phase pour obtenir un soutien financier des institutions bancaires après acceptation des dossiers par l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ), a fait savoir Dr Sari Hassoune. La journée d’étude et de sensibilisation, organisée par la maison de l’entreprenariat du centre universitaire «Belhadj Bouchaïb» d’Aïn-Témouchent a vu la participation de représentants des secteurs concernés tels que l’Agence nationale de gestion du micro-crédit (ANGEM), la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC) et l’ANSEJ. Les participants ont passé en revue devant les étudiants du centre universitaire, les différentes opportunités qu’offrent ces dispositifs de l’état pour accompagner les petites et moyennes entreprises, mais aussi les facilités fiscales. Des porteurs de projets ont présenté leurs expériences en matière d’investissement, à l’image de l’ingénieur Ahmed Belhadj Mohamed El-Amine, qui a bénéficié de l’accompagnement de la maison de l’entreprenariat d’Aïn-Témouchent dans la concrétisation de son projet de recyclage des déchets organiques pour produire des engrais naturels (compost) comme première étape, faisant part de l’extension de son projet pour production de biogaz. Ahmed Belhadj a souligné que ses recherches pour compléter sa thèse de fin d’études avec un diplôme d’ingénieur en énergie thermique lui ont permis de tirer un ensemble de techniques modernes de production d’énergie naturelle basée sur le recyclage de produits organiques, affirmant que ces projets contribueront à réduire la facture d’importation d’engrais pour l’agriculture en plus de leur importance dans la production d’énergie.