Tebboune

CENTRALITE DE LA QUESTION PALESTINIENNE ET ACTION ARABE COMMUNE : L’Algérie et la Jordanie en parfaite entente

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’est entretenu en tête-à-tête, hier, avec le Roi de Jordanie, Abdallah II bin Hussein, qui a effectué une visite de travail, de deux jours, samedi et dimanche, en Algérie.

Les contours de la discussion « privée » entre les deux hommes ne sont pas encore connus. Mais sachant que c’est l’Algérie qui préside à présent la Ligue arabe depuis le dernier Sommet tenu, à Alger, la question de la mise en œuvre des résolutions de cette rencontre, et celle de la Déclaration d’Alger réconciliant les frères palestiniens, un dossier que partage fortement les deux parties, et le prochain Sommet sino-arabe, premier du genre, qui devrait se tenir, le 9 décembre à Riyad en Arabie saoudite, la campagne de normalisation de certains pays arabes avec l’entité sioniste, et la position des pays arabes par rapport à l’Iran pourraient être évoqués lors de cette rencontre, selon des médias.

Cinq accords et mémorandums d’ententes conclus
Juste après les deux dirigeants avaient présidé une réunion approfondie et élargie en présence des délégations des deux pays. Le président Tebboune et le Roi de Jordanie avaient présidé par la suite, la cérémonie de signature de plusieurs accords et de mémorandum d’entente, portant sur un projet de concertation politique bilatérale, un projet d’accord portant l’exemption des deux parties des visas pour les porteurs de passeports diplomatiques, un projet de mémorandum d’entente entre l’Institut diplomatique et relations internationales et l’Institut diplomatique jordanien, projet de coopération entre l’agence de presse officielle, Algérie presse services (APS) et l’agence Jordanienne, dans le secteur de la communication ainsi qu’un projet portant reconnaissance par les deux parties des attestations d’aptitudes des fellahs, les programmes d’enseignement et les entraînements marins.

Le secteur privé jordanien attend beaucoup de cette visite
Commentant la visite du Roi en Algérie, le président de la chambre de l’industrie de Jordanie, Fethi El Jaghbir, a estimé que la visite de Sa Majesté en Algérie constitue une opportunité énorme et une voie économique et commerciale importante pour le secteur privé en Jordanie. « Le Roi de Jordanie trace toujours un chemin devant le secteur privé jordanien pour bénéficier des opportunités d’investissements à travers le monde, en plus de faire connaitre les opportunités économiques et le potentiel de production du royaume », a-t-il souligné dans un communiqué, repris par des médias jordaniens.
Il a appelé dans ce sens son gouvernement et le secteur privé à traduire sur le terrain la visite du Roi en Algérie, à travers la signature d’accords de partenariats et les échanges commerciaux. Il a rappelé également que la Chambre qu’il dirige a plusieurs fois participé à des conférences et des expositions organisées en Algérie en vue de renforcer le partenariat économique entre les deux pays, tout en insistant sur les grandes opportunités d’investissements existantes en Algérie.

Volonté de hisser la coopération au plus haut niveau
La rencontre entre les deux dirigeants et les délégations présentes était ainsi une occasion de concrétiser la volonté commune des deux pays de hisser les relations bilatérales à des niveaux supérieurs sur la base d’une solide coopération. Il s’agit surtout d’examiner les voies et moyens permettant la relance des mécanismes de coopération et la préparation de la tenue de la 9e session de la commission mixte entre les deux pays abordés en octobre dernier à Alger entre le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à  l’étranger, Ramtane Lamamra, et le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et des Expatriés du Royaume de Jordanie, Ayman Safadi, après une longue absence due aux mesures liées à la pandémie de Covid-19. Il y a eu également la mise en place d’un groupe de travail relevant des ministères des Affaires étrangères des deux pays pour préparer le terrain à une plus large adhésion incluant toutes les parties concernées par la coopération bilatérale dans tous les domaines.
En mars dernier, un groupe parlementaire de fraternité et d’amitié Algérie-Jordanie a été installé entre les deux parties pour booster encore les relations de fraternité séculaires et profondes qui remontent au soutien apporté par le Royaume de Jordanie à l’Algérie lors de la Guerre de libération.
De par leur statut de deux membres du Groupe de contact arabe sur la crise en Ukraine, il était également convenu de poursuivre leur coordination et leur concertation autour des questions arabes et régionales d’intérêt commun au regard de leur communauté de destin.

Booster davantage le partenariat économique
Sur le plan économique, la Jordanie est le sixième partenaire de l’Algérie au plan arabe, avec un volume global des échanges commerciaux de 219,24 millions de dollars en 2021, dont 101,31 millions de dollars d’exportations algériennes et 117,93 millions de dollars d’importations. Les deux parties souhaitent approfondir encore davantage la coopération en vue de mettre en place un véritable partenariat durable dans divers domaines, pour faire face aux futurs défis économiques.
Pour ce faire, un forum d’affaires algéro-jordanien s’était tenu, au mois de juin passé, en présence d’opérateurs économiquees, au cours duquel les opportunités d’échanges et de partenariat ont été passés en revue afin d’ouvrir de larges perspectives pour davantage de coopération et de lancer des projets communs d’intérêt commun et d’exploiter au mieux les opportunités et les privilèges qu’offre le climat des affaires en Algérie, en vue de concrétiser un partenariat effectif durable. En cette occasion la Confédération algérienne du patronat (CAP) et l’Association des hommes d’affaires jordaniens (Jordanian Businessmen Association), avaient signé, durant l’été passé, un mémorandum de coopération, dans le but de renforcer la coopération et échanger les expertises entre les deux organisations.
Pour rappel, une feuille de route et un calendrier de coopération bilatérale, prévoyant des programmes de rencontres et de visites, dans le but d’explorer des voies et moyens de la coopération dans plusieurs domaines, dont le commerce, l’industrie, l’énergie, l’enseignement supérieur, la santé, les transports et autres domaines, ont sanctionné la dernière session de la Commission mixte algéro-jordanienne, tenue en 2018. La rencontre a permis également la signature de sept (7) accords de coopération dans les domaines du commerce, des travaux publics, des transports, de l’industrie et des mines, de la jeunesse et des sports et de la culture.

L’Algérie pourrait approvisionner la Jordanie en hydrocarbures
Il faut signaler également que l’Algérie envisage d’approvisionner la Jordanie pour la première fois en pétrole brut, gaz naturel liquéfié et gaz de pétrole liquéfié, ainsi que la distribution et le stockage des produits pétroliers.
Un groupe de travail mixte pour étudier l’approvisionnement de la Jordanie en pétrole brut, gaz naturel liquéfié et gaz de pétrole liquéfié, ainsi que la distribution et le stockage des produits pétroliers, a été ainsi mis sur pied, rappelle-t-on. Les entreprises jordaniennes ont été invitées, pour leur part, par les autorités algériennes à investir dans le secteur minier en Algérie, notamment dans les domaines de l’exploration des minerais, de l’or et des terres rares, de la production d’engrais et de la conversion du phosphate.
Brahim Oubellil

Les deux chefs d’État s’échangent les hautes distinctions
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a décerné, hier, la médaille du mérite de la République algérienne démocratique et populaire de l’ordre « El Athir » au Roi Abdallah II bin Hussein, souverain du Royaume hachémite de Jordanie, indique un communiqué de la présidence de la République. Sa Majesté le Roi Abdallah II bin Hussein a décoré, de son côté, le Président Tebboune de l’ordre suprême de la Renaissance, la plus haute distinction royale civile jordanienne décernée aux présidents, précise la même source. Le souverain jordanien a achevé hier, sa visite de deux jours en Algérie, sur invitation du président Tebboune.
R. N.

PRÉSIDENT TEBBOUNE – ROI ABDALLAH II
Entretien en tête-à-tête
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’est entretenu, en tête-à-tête, hier, à Alger, avec le Roi Abdallah II bin Husseïn, souverain du Royaume hachémite de Jordanie qui a effectué une visite d’État en Algérie.
Auparavant, le président Tebboune avait réservé un accueil officiel au Roi Abdallah II au siège de la Présidence de la République.
Outre sa rencontre avec le chef de l’État, le souverain du Royaume hachémite de Jordanie a eu, également, à s’entretenir en sa résidence à Alger, avec le Chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général d’Armée, Saïd Chengriha, le Premier ministre, M. Aïmène Benabderrahmane, le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), M. Brahim Boughali, et le président du Conseil de la nation, M. Salah Goudjil, qui lui ont rendu des visites de courtoisie.
B. O.