9.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

Célébration du 20-Août 1955 et 1956 : Une Histoire occultée par le système éducatif et universitaire

De nos jours, rares sont les jeunes qui ont de profondes connaissances de l’histoire façonnée par leurs aïeux, notamment ceux et celles ayant rythmé le mouvement nationaliste algérien, jusqu’au jour du déclenchement de la guerre de libération nationale et les étapes importantes l’ayant marquée.

Aujourd’hui, c’est les évènements tragiques survenus, le 20 août 1955, dans le Nord Constantinois, par les massacres des autorités coloniales françaises, que nous commémorons, pour rendre hommages à nos martyrs, et la célébration de la tenue, le 20 août 1956, du Congrès de la Soummam, à Béjaïa, lors duquel, la révolution du peuple algérien s’est dotée, d’une stratégie politico-militaire et d’Institutions pour atteindre l’objectif premier de sa lutte armée, l’Indépendance de l’Algérie.
Animant, hier, le Forum du quotidien Ech-chaab, le professeur en histoire, Lahcen Zghaidi à tenu à lancer un appel en vue de faire connaître l’histoire de la lutte du peuple algérien, en lui donnant l’espace qu’elle mérite amplement dans les manuels scolaires, «par un contenu riche et consistant» outre le nombre d’horaires pour l’enseigner, notamment dans nos universités spécialisées dans l’enseignement de l’Histoire. Déplorant la réduction à un semestre, pour l’enseignement de notre histoire de 1954 à 1962 et de même de la période de 1929 à 1954, après avoir été d’un an, dans nos universités d’histoire, pour l’intervenant «cette réduction ouvre la porte à la méconnaissance par nos jeunes étudiants de l’histoire du pays» a-t-il affirmé. Poursuivant dans ce sens, le conférencier ira même jusqu’à s’interroger, sur les raisons à l’origine de la programmation des vacances scolaires, avec des dates charnières de notre histoire et de la guerre de libération nationale « excluant de fait l’implication des élèves de la célébration du 1er novembre, du 19 mars et du 5 juillet» a-t-il souligné. Mettant l’accent que, la révolution du peuple algérien a inspiré tant d’autres peuples à travers le monde, le professeur Lahcen Zghaidi déplore que «l’histoire de la révolution et de ces acteurs peine à trouver sa place dans le système éducatif, du simple palier, des études primaires, en passant par le moyen et le secondaire et enfin à l’université et instituts de l’Histoire.» Pour le professeur Lahcen Zghaidi, il y a, a-t-il affirmé un «manque accru de l’enseignement de notre Histoire dans le système éducatif et universitaire».
Alors que dans le système éducatif, il y a lieu d’introduire, les textes de l’histoire du mouvement de libération national, pour les intervenants, lors de ce Forum, il est aussi important «d’inculquer les valeurs» portées par notre glorieuse guerre de libération, à travers des lettres rédigées par nos martyrs, à l’exemple de celle écrite par le combattant martyr Zabana à l’adresse de sa mère, avant qu’il soit guillotiné par le système colonial français. Par ailleurs, dans son intervention à cette occasion, le général-major à la retraite, Abdelaziz Medjahed a mis l’accent sur la nécessité et l’importance «de regarder et de lire notre histoire avec objectivité» en vue de cerner «toutes les leçons pouvant nous aider à comprendre ces étapes historiques de notre histoire , pour mieux avancer» et surtout, a-t-il souligné «pour être à la hauteur» des hommes et des femmes, du peuple algérien, ayant «bouleversé l’empire impérialiste et fait effondrer le système colonial»en Algérie. Pour l’intervenant, «la guerre des volontés » selon son expression, a fini par faire triompher celle du peuple algérien, lequel décidé à mette un terme à la nuit coloniale, en Algérie, depuis 1830, a consenti des sacrifices, et de lancer «sommes nous, aujourd’hui à la hauteur de ces sacrifices ? » a-t-il lancé à l’assistance.
Karima Bennour

Related posts

OUVERTURE DE LA COP27 EN ÉGYPTE : Tebboune parmi le gotha mondial du climat

courrier

AIDES DE SOLIDARITÉ COVID-19 : 2 600 fausses déclarations débusquées à Oran

courrier

SURVEILLANCE DES PLAGES : 24 000 agents mobilisés

courrier

PLAN DE PRÉVENTION CONTRÉ / LE COVID-19 APPLIQUÉ SUR LES PERSONNELS DE L’ANP : Le MDN dénonce mensonges et contrevérités

courrier

ILS DEMANDENT L’AMÉLIORATION DE LEUR SITUATION SOCIO-PROFESSIONNELLE : Les agents de contrôle commercial en grève

courrier

FAUX ET USAGE DE FAUX : La nouvelle législation adoptée

Redaction