Box office

Box-office US : «Le Mans 66» démarre plus fort que prévu

Le film de bagnoles sixties avec Christian Bale et Matt Damon dépasse les attentes, mais le reboot de Drôles de dames ne parvient même pas à le talonner.

Vous pouvez sortir toutes les métaphores motorisées du monde : Le Mans 66 -où Christian Bale et Matt Damon tentent de remporter les 24 heures du Mans à l’époque où on pouvait cloper librement- s’est payé une confortable pole position ce week-end aux Etats-Unis, avec un démarrage à 31 millions de dollars.
D’accord, le film a coûté la coquette somme de 97 millions, et Le Mans 66 va se faire doubler largement par La Reine des neiges II le week-end prochain, mais les qualités du film sont suffisamment fortes pour lui assurer une jolie petite carrière sur le long terme. Et c’est la première victoire de la Fox sous pavillon Disney après les déceptions Ad Astra ou X-Men : Dark Phoenix : Le Mans 66, réalisé par James Manglod (Logan), est un projet « adulte » et « original » (deux mots qui font très très peur aux studios ces jours-ci) apparaissait comme un projet risqué, mais la Fox a soutenu le projet jusqu’au bout, et la victoire est au rendez-vous.
Délogé par les bagnoles de Le Mans 66, Midway et ses escadrilles de la Guerre du Pacifique se retrouve en deuxième position avec 8,5 millions de dollars pour sa deuxième semaine. Pour l’instant, malgré sa victoire de la semaine dernière face à Doctor Sleep, Midway a rapporté 35,1 millions aux USA et 18,6 dans le reste du monde -encore loin de son budget estimé à 100 millions.
Par contre, déception pour Charlie’s Angels. Le reboot de Drôles de dames avec Kristen Stewart, Naomi Scott (Aladdin) et Ella Balinska dans le rôle d’espionnes internationales ne rapporte que 8,6 millions au démarrage. Les prévisions américaines estiment que le film terminera sa carrière américaine à peine plus de 23 millions (son budget est estimé au bas mot à 50 millions de dollars). Le film a tenté de ressusciter la franchise Drôles de dames (une série télé dans les années 1970 et deux films à succès dans les années 2000), mais le verdict est sans appel : Charlie’s Angels rejoint la liste des franchises grièvement blessées en 2019, avec Men in Black International et Terminator : Dark Fate.
La comédie Playing with Fire -avec John Cena en pompier devenu baby-sitter malgré lui- rapporte 8,5 millions pour son deuxième week-end. Plombé par un mauvais accueil critique, le film a rapporté 25,4 millions aux USA pour un budget de 30 millions.
Enfin, la romcom Last Christmas avec Emilia Clarke et Henry Gold (Crazy Rich Asians) gagne 6,7 millions pour son deuxième week-end. Total américain : 22,5 millions. Last Christmas remboursera à peine son budget estimé à 30 millions de dollars, alors que L’Ombre d’Emily, le précédent film de Paul Feig, avait connu l’an dernier un succès surprise en rapportant 53,5 millions sur le sol américain pour un budget de 20 millions. Mais au fond, qu’importe ? La Reine des neiges II sort le 22 novembre aux USA et va tout emporter sur son passage.

Box-office américain du 15 au 17 novembre 2019 :
1) Le Mans 66
2) Midway
3) Charlie’s Angels
4) Playing With Fire
5) Last Christmas