Box-office US

Box-office US : La comédie «Good Boys» détrône «Fast & Furious»

Good Boys est la première comédie à démarrer en première position aux USA depuis des lustres.

On dit que le cinéma est mort, mais on parle moins souvent de la mort de la comédie américaine : il n’est pas loin de frôler le coma dépassé (en salles, du moins, puisque les comédies se sont réfugiées sur les sites de streaming). Et voilà que Good Boys vient raviver la flamme. Cette comédie trash démarre premier au box-office américain, ce qui n’est pas arrivé depuis… oh, plus que ça ! Premier film réalisé par Gene Stupnitsky (scénariste sur quatre saisons de the Office), produit par Seth Rogen et Jonah Hill, Good Boys raconte les aventures de trois gamins de 12 ans (dont Jacob Tremblay de Room et Wonder) qui veulent organiser une fête pour impressionner leurs camarades de classe. En rapportant 21 millions de dollars au démarrage (plus d’excellentes critiques), Good Boys, produit pour 20 millions et interdit aux moins de 17 ans non accompagnés, est un nouveau succès dans le genre pour le studio Universal, qui détient les meilleurs démarrages de comédies aux USA depuis les trois dernières années (Contrôle parental avec John Cena, Back to School et Girls Trip tous deux avec Tiffany Haddish) et la franchise Pitch Perfect. Le site Deadline souligne que six films Universal ont démarré en première position en 2019 (Us, Glass, Dragons 3 : Le Monde caché, Comme des bêtes 2, Hobbs & Shaw, Good Boys), ce que n’a réussi aucun autre studio face aux mastodontes Disney.
Universal détient également la deuxième place du box-office avec Fast & Furious : Hobbs & Shaw, qui est donc délogé de sa pole position par Good Boys. Hobbs & Shaw rapporte 14,& millions de dollars en troisième semaine, pour un total américain de 133,7 millions. Ce qui est le 7e meilleur score des neuf films de la franchise seulement malgré la présence de Dwayne Johnson en tête d’affiche… Mais dans le reste du monde, Hobbs & Shaw a déjà rapporté 303 millions de dollars.
Le Roi lion version 2019 rapport de son côté 11,9 millions pour son cinquième week-end. Total américain : 496,1 millions. Et total sur toute la planète : 1,4 milliard. Disney a dépassé la barre du milliard de dollars avec cinq films en 2019, grâce à Avengers : Endgame, Toy Story 4, Aladdin et Captain Marvel. Un record pour n’importe quel studio. N’oublions pas qu’en fin d’année La Reine des neiges 2 et Star Wars : L’Ascension de Skywalker vont sans doute dépasser également le milliard.
Le film d’animation Angry Birds : Copains comme cochons (Sony) ne démarre qu’à la quatrième place avec 10,5 millions de dollars, ce qui est presque quatre fois moins bien que le démarrage du premier Angry Birds (38,5 millions au départ en mai 2016).
Enfin, le film d’épouvante Scary Stories produit par Guillermo Del Toro perd trois places, une semaine après son solide démarrage : 10 millions de dollars de mieux, pour un total américain de 40,2 millions et un budget de seulement 25 millions. Bref, de l’or en barre, et c’est normal : si la comédie US est morte, le film d’horreur, lui, est en pleine forme.
Sinon, il faudrait citer les démarrages décevants de 47 Meters Down : Uncaged (suite du film de requins 47 Meters Down qui a connu un succès surprise en juin 2017) qui ne rapporte que 9 millions pour un budget de 12 millions, et celui de la comédie Where’d You Go, Bernadette de Richard Linklater avec Cate Blanchett qui ne gagne que 3,4 millions (budget estimé : 18 millions). Parmi les nouveautés du week-end, seul Good Boys est parvenu à tirer son épingle du jeu… Seul ? Pas si vite. Le film indien Mission Mangal (qui raconte la première mission interplanétaire indienne sur Mars), sorti dans 263 salles, rapporte 1,3 million de dollars, soit une excellente moyenne de 4 962 dollars par salle.

Box-office américain du 16 au 18 août 2019 :
1) Good Boys
2) Fast & Furious : Hobbs & Shaw
3) Le Roi lion (2019)
4) Angry Birds : Copains comme cochons
5) Scary Stories