Box-office US : Cendrillon casse la figure à Liam Neeson

Cendrillon est un carton de routine pour Disney, tandis que Liam Neeson échoue avec son dernier film d’action Night Run. Une fois par an, Disney sort une adaptation en live action d’un de ses dessins animés classiques. Cette année, c’est au tour de Cendrillon d’aller au bal (OK, elle est nulle). Et Cendrillon cru 2015 démarre sans mal et sans peine (la promo du film s’est faite toute seule) aux USA avec 70 millions de dollars ce week-end. C’est du même ordre que le démarrage américain de Maléfique l’an dernier (69,4 millions en mai 2014), mais c’est moins bien que Le Monde fantastique d’Oz (79,1 millions) ou Alice au Pays des merveilles (116,1 millions) : Cendrillon a de plus déjà rapporté 62,4 millions dans le reste du monde, pour un total mondial de 132,4 millions, bien plus que son budget estimé de 95 millions de dollars. Le réalisateur Kenneth Branagh retrouve un peu de son mojo après l’échec de The Ryan Initiative l’an dernier, et la carrière de l’héroïne Lily James est lancée. C’est le premier carton de 2015 pour Disney, qui promet comme toujours de passer le box-office au rouleau compresseur, de Avengers : L’Ere d’Ultron (mai) à Star Wars : Le Réveil de la Force (décembre). Le prochain live action tiré d’un classique sera Le Livre de la jungle de Jon Favreau en avril 2016, et on attend Dumbo de Tim Burton pour 2017. Ce qu’il faut retenir du succès de Cendrillon, c’est que 52% du public du film était féminin -ce qui correspond à la réalité du marché US, dont 52% des spectateurs sont des femmes.
Pendant que Cendrillon twerke pour Disney, Liam Neeson trébuche avec Night Run. Son dernier film d’action ne démarre qu’à 11 millions de dollars. C’est le pire démarrage pour un film dont Liam est le héros, juste en-dessous de Balade entre les tombes (12 millions en septembre 2014), et c’est trois fois moins bien que le démarrage de Taken 3 (39,2 millions en janvier dernier), déjà le pire score de la franchise. De là à conclure qu’il y a une certaine lassitude du public vis-à-vis des actioners neesonesques, c’est sans doute vrai bien que Non-Stop fut un joli succès il y a un an. Night Run est le troisième film -le dernier ?- où Neeson casse des gueules pour le réalisateur Jaume Collet-Serra après Non-Stop et Sans identité. Liam a de toutes façons déjà changé de registre, lui qui a même dit en avoir marre : il a tourné dans Ted 2, A Monster Calls de Juan Antonio Bayona (où il joue un monstre en numérique) et dans Silence de Martin Scorsese où il sera un jésuite portugais à la conquête du Japon au 17ème siècle. Et pas le moindre Taken 4 à l’horizon. Tant mieux ?
Kingsman : Services secrets est toujours en forme, cinq semaines après sa sortie. 6,2 millions de dollars ce week-end, et voilà le film d’action/espionnage violent et parodique de Matthew Vaughn qui dépasse les 100 millions aux USA après avoir joué avec succès la carte de la contre-programmation face à Cinquante nuances de Grey : 107,3 millions précisément. Et 150,3 dans le reste du monde. On risque peut-être de voir un Kingsman 2, qui devra éviter le sombre destin de Kick-Ass 2 (flop critique et public). Diversion récolte 5,805 millions en troisième semaine, et atteint péniblement les 44 millions aux Etats-Unis. Pas de quoi rembourser son budget de 50 millions : heureusement, le film a récolté 37 millions dans le reste du monde, donc Warner pourra considérer le film comme un demi-succès. Par contre, le star power de Will Smith est bel et bien à zéro et il aura bien besoin du film de super-méchants DC/Warner Suicide Squad (prévu pour août 2016, également avecMargot Robbie) pour revenir en forme.
Enfin, Chappie tombe en morceaux. 5,8 millions de dollars pour son deuxième week-end : le dernier film de SF de Neill Blomkamp, plombé par les coups de shotgun de la critique, n’a rapporté pour l’instant que 23,3 millions aux USA et 13,7 millions dans le reste du monde. Son précédent film Elysium avec Matt Damon, échec aux Etats-Unis, avait démarré à 29,8 millions… Bref, Chappie -budget : 49 millions- est un four. Le studio Sony, qui a produit et distribué les deux derniers Blomkamp, s’en lave les mains et Neill est parti chez 20th Century Fox pour shooter Alien 5. On lui souhaite bonne chance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>