Boumedien bouzid

Bouzid Boumediène, SG du Haut conseil islamique (HCI) : « La protection de l’Algérie c’est par la lutte contre tout extrémisme »

Le secrétaire général du Haut conseil islamique (HCI), Bouzid Boumediène, docteur en philosophie islamique, estime que la protection de l’Algérie se fait surtout à travers l’éloignement et la lutte contre toute forme d’extrémisme qu’elle soit religieuse ou idéologique.

Appelé à s’exprimer au lendemain de la tenue de la conférence nationale sur l’initiative nationale « je protège mon pays », le Dr Bouzid a expliqué que son intervention à cette rencontre s’est particulièrement axée sur le volet spirituel, l’identité algérienne et le patrimoine algérien. L’objectif de son intervention, a-t-il précisé, était d’orienter et d’éclairer les associations à l’origine du lancement de cette initiative au regard des dangers de l’extrémisme sous toutes ses formes et les hostilités marocaines contre l’Algérie. « Nous avons mis en garde notamment contre les mouvements terroristes qui tentent de se régénérer en Algérie à travers les réseaux sociaux, menaçant l’unité nationale», a précisé notre interlocuteur allusion faite à Rachad et le Mak, deux mouvements classés comme organisations terroristes, lesquelles convergent avec les provocations du Maroc, pays qui ouvre les portes à l’entité sioniste dans notre région. Aussi, Bouzid Boumediène indique avoir mis en garde contre « les conflits ethniques et les discours s’y référant » notamment sur les réseaux sociaux, appelant, à cet effet, à la vigilance, en mettant à nu et en déstructurant ces discours haineux . De ce qui est de la réussite de cette initiative « je protège mon pays », le Dr Bouzid estime que cela reste tributaire du rôle que va jouer la société civile. À son avis cette initiative « peut réussir » si les acteurs de la société civile « jouent pleinement leur rôle ». Pour rappel, une conférence nationale sur l’initiative nationale « Je protège mon pays » a été organisée, samedi dernier, pour dynamiser le rôle de la société civile, et partant, faire répandre la conscience nationale, préserver la sécurité et la stabilité du pays et relever les défis. Dans son allocution, le Coordonnateur de l’initiative, Abdelkrim Khedri a rappelé que cette dernière, qui intervient dans la conjoncture actuelle que traverse l’Algérie, comprend des axes liés à la situation actuelle du pays outre les enjeux et défis régionaux ainsi que la sécurité intellectuelle et culturelle pour renforcer les fondements de l’unité nationale. L’initiative vise essentiellement à sensibiliser le citoyen aux tentatives qui ciblent la sécurité et la stabilité de l’Algérie. « Nous devons, aujourd’hui, faire front uni pour protéger l’unité et la cohésion nationale et faire face aux ennemis du pays », a-t-il dit. Cette conférence nationale sera suivie de conférences régionales à Béchar, Illizi, Mostaganem, Bouira et Batna. Des ateliers et des sorties sur terrain seront organisés dans ce cadre, a-t-il fait savoir, précisant qu’une commission nationale a été installée à cet effet.
Ania Nch