chalets

Boumerdès : Le taux d’éradication des chalets porté à 65%

Le taux d’éradication des chalets installés, à travers la wilaya de Boumerdès, au lendemain du séisme du 21 mai 2003, est actuellement estimé à 65%, a- t- on appris, lundi, auprès du wali.

«Ce taux d’éradication représente 9.690 chalets sur un total de 14.917 unités installées au niveau de 94 sites, à travers 28 communes de la wilaya au lendemain du séisme», a indiqué Yahia Yahiatene dans une déclaration, à l’APS, en marge de la poursuite de festivités de célébration du 65ème anniversaire du 1er Novembre 1954. Les chalets restants, au nombre de 5.227, «seront démolis progressivement selon un calendrier qui sera dicté par l’état d’avancement des travaux de réalisation des projets de logements dans la wilaya», a-t-il ajouté, assurant que le «délai fixé pour leur éradication ne saurait dépasser la fin 2020». Depuis l’entame de ce programme d’éradication des chalets à la fin 2016, la wilaya a enregistré le relogement d’une population globale de près de 40.000 âmes à travers 20 communes de la wilaya, avec la récupération d’un foncier global de plus de 800 ha, destinés à l’implantation de nombreux programmes de logements et d’équipements publics, a encore signalé le chef de l’exécutif. «Au moins 4.000 logements, en cours de réalisation à Boumerdès et dont la réception est prévue avant fin 2019, ont été destinés au parachèvement du programme d’éradication des chalets, à travers la wilaya», selon une déclaration précédente du directeur local du logement, Nabil Yahiaoui. La réalisation de ces logements s’inscrit, avait-il ajouté, au titre d’un programme global de 40.484 unités, toutes formules confondues, affectées à la wilaya de Boumerdès depuis 2003, dont 21.245 unités ont été attribuées à ce jour, au moment où 8.900 unités sont en réalisation, et quelque 3.600 autres unités enregistrent un retard dans leur lancement, en raison «d’un déficit en foncier», avait-il précisé. La réception de ce programme de logements permettra l’éradication «quasi totale des chalets à travers la wilaya, vers la fin 2019 et début 2020», exception faite de deux sites à Zemmouri et Corso, «dont la démolition est prévue pour 2020 , pour cause d’un retard accusé dans leurs programmes de réalisation de logements en raison d’un déficit en foncier», avait expliqué M. Yahiaoui.