PH. P02- REGIONS-

BLIDA : Chréa renoue avec le tourisme de montage

La remise en service du téléphérique reliant la ville de Blida aux hauteurs de Chréa a « redonné vie » à cette région touristique, après un arrêt de plus d’une année, grâce aux nombreuses familles et visiteurs qui y ont afflué, en fin de semaine, pour profiter du beau temps printanier y régnant.

En effet, les amoureux des hauteurs de Chréa ont repris le chemin de cette belle région, depuis l’annonce, mercredi dernier, de la reprise de l’activité de télécabine, suspendue en raison de la pandémie de la Covid-19. « Les visiteurs, pas trop nombreux, durant les deux premiers jours, ont vu leur nombre monter en flèche, en fin de semaine », selon les responsables en charge de la station du téléphérique.

Ces derniers ont fait part de 700 passagers enregistrés durant les deux premiers jours de la remise en service du téléphérique (mercredi et jeudi), avant d’atteindre près de 3.000 durant le week-end (vendredi et samedi), grâce aux nombreuses familles qui ont décidé de profiter du printemps, en empruntant le téléphérique pour monter à Chréa. Une situation qui a d’ailleurs incité les responsables en charge de la station du téléphérique à « étendre les horaires de travail fixés initialement à 17H30 (heure de fermeture du téléphérique), jusqu’à 19H00, soit après la descente de tous les citoyens », a souligné Bencherif Abdelhakim, responsable de la maintenance au niveau de la station.

« L’importante affluence des familles durant le weekend a incité la direction à étendre les horaires de travail jusqu’à 19H00, dans l’objectif de satisfaire nos clients, d’une part, et préserver la réputation de l’entreprise, d’autre part », a-t-il expliqué.

Respect des mesures de prévention contre la Covid-19

De nombreux citoyens rencontrés par l’APS à la station du téléphérique de Blida ont exprimé leur « joie » à l’égard de la remise en service de ce moyen de transport, qui leur permet de jouir « des paysages naturels exceptionnels recélés par la région de Chréa », se sont-ils félicités.
Une dame, qui accompagnait ses trois enfants, a assuré que le temps printanier et la réouverture du téléphérique l’ont particulièrement incité à planifier « une journée en plein air sur les hauteurs de Chréa », exprimant son bonheur de voir ses enfants, qui sont habitués à venir à Chréa en voiture, « très heureux de découvrir le téléphérique, et de voir toute cette verdure et leur ville +du ciel+. C’était vraiment une belle journée »,
a-t-elle assuré.

De nombreux autres citoyens ont salué le retour d’activité du téléphérique, estimant notamment que cette reprise leur « évitera les encombrements de la RN37, qui est souvent fermée aux usagers à cause de l’importante affluence des touristes », ont-ils relevé.

A noter que ce téléphérique, ouvert depuis 1986 et considéré comme la plus long câble au monde (près de huit km), jusqu’à l’entrée en service, en 2011, du téléphérique de Colombie (11 km), assure le trajet en 30 mn, durant lesquelles le passager jouit, printemps comme hivers, d’un vue époustouflante sur les paysages de cèdres d’atlantique. D’autres citoyens se sont, pour leur part, félicités des mesures de distanciation physique adoptées par la direction de la station, et fixant le nombre de passagers à quatre au lieu de six, pour éviter la propagation du virus de la Covid-19.

L’APS a constaté de visu l’application stricte du protocole sanitaire, portant notamment sur la disponibilité de liquide désinfectant, de passages distincts pour les entrées et les sorties, et l’interdiction d’accès à la station pour toute personne ne portant pas le masque de protection.

De leur côté, les agents de la station s’attellent à l’organisation des passagers en veillant au respect de la distanciation physique, dans la perspective d’une hausse attendue du nombre des passagers, selon les prévisions de la direction de la station. « Le téléphérique enregistre une affluence considérable de visiteurs, en fin de semaine, durant les vacances scolaires, et en période de chutes de neiges », a souligné M. Bencherif.

A titre indicatif, il a signalé l’enregistrement de près de 7.000 passagers durant le printemps 2018, et plus de 5.500 passagers durant le mois de décembre de la même année. Les responsables locaux en charge du téléphérique de Chréa ont, également, lancé un appel aux citoyens en vue du respect des mesures de prévention visant la préservation des biens de l’entreprise, de la dégradation et du sabotage.

Ils ont déploré, à ce titre, les comportements de certains jeunes irresponsables, reflétés par des graffitis sur les parois des cabines, dont l’aspect est ainsi dégradé, notamment au regard des touristes étrangers qui affluent vers la station de Chréa. A noter que ce téléphérique assure le transport de près de 950 passagers/heure, tout au long de la semaine, de 8H00 à 17H30, à l’exception du dimanche réservé à la maintenance.

La remise en service de ce moyen de transport sera d’une contribution importante dans l’amélioration des revenus touristiques de cette région, impactée lourdement par la pandémie du nouveau coronavirus. Les passagers de ce télécabine, culminant à une hauteur de plus de 1.500 mètres, peuvent jouir d’une vue imprenable sur les luxuriantes forêts de Chréa, dotées d’une flore d’une grande variété (794 espèces végétales), dont les cèdres de l’Atlas.

Les amateurs de photos ne se privent pas, à l’occasion, de prendre des photos souvenirs de nombreux monuments connus de la ville de Blida, dont le stade olympique « Mustapha Tchaker », et la vieille mosquée « El Kawthar ».