Beldjoud à Tizi

BELDJOUD L’A CONFIRMÉ DEPUIS TIZI-OUZOU : Les services de sécurité sur la piste criminelle

Durant la nuit de lundi à mardi, plusieurs wilayas du pays ont connu le déclenchement presque simultané d’incendies de forêt qui ont coûté la vie à six personnes à Tizi-Ouzou et à une autre à Sétif. Les sinistres ont causé en sus d’importants dégâts où l’on a vu dévastés par les flammes maisons, couvert végétal et espèces animales. Est-ce le fait de la nature en cette journée caniculaire qui a frôlé les 50 degrés ?
Peu de crédit a été accordé à cette hypothèse, à commencer par le Conservateur des forêts de Tizi-Ouzou qui évoque des actes criminels, avant que le ministre de l’Intérieur, Kamel Beldjoud, dépêché sur les lieux à la tête d’une délégation ministérielle, ne confirme l’ouverture d’enquêtes sur cette piste.
Dans une déclaration à la presse locale, Beldjoud, qui a écouté les responsables civils et sécuritaires sur les premiers éléments recueillis au sujet du déclenchement des incendies à Tizi-Ouzou, n’a pas mâché ses mots. Autrement, a-t-il montré du doigt, « des mains criminelles, nourries de haine contre notre pays et voulant nuire à l’Algérie, sont derrière les incendies ».
Partant du fait que plusieurs dizaines de départs de feu ont été enregistrés à travers plusieurs localités de la wilaya, le ministre de l’Intérieur conclut à ce que « seules des mains criminelles peuvent être à l’origine des déclenchements ». Dans la foulée, Beldjoud a même relevé des similitudes avec les incendies de forêt à Khenchela d’il y a un peu plus d’un mois. Voilà donc une piste privilégiée qui devra mener le fil des enquêtes de services de sécurité ouvertes pour déterminer l’origine ou les causes dernière le déclenchement des feux.
Au sujet des dégâts importants occasionnés, aussi bien à Tizi-Ouzou comme dans les autres wilayas touchées par les sinistres, Beldjoud a assuré que l’État procédera dans les délais à l’indemnisation des victimes. Et le travail de recensement des pertes commencera à partir de la semaine prochaine.
« Samedi prochain, une délégation de 130 à 140 experts se rendra à Tizi-Ouzou afin d’évaluer, sur le terrain, dans les communes touchées par les incendies, l’ampleur exacte des dégâts et des pertes », a-t-il dit.
À présent, Beldjoud a donné des instructions à l’effet de « mobiliser l’ensemble des structures disponibles », comme les hôtels, auberges de jeunes et autres structures publiques, pour les mettre à disposition des familles sinistrées comme moyen d’hébergement provisoire. « La priorité actuellement est de protéger les populations et préserver les Vies », a-t-il assuré.
Par ailleurs, Beldjoud a rendu hommage à tous les corps de sécurité et constitués mobilisés dans la lutte contre ces feux, ainsi que la mobilisation et la solidarité des citoyens, tous engagés dans les opérations d’extinction des flammes.
Farid G.