BELABEDP4

BELABED LANCE UN APPEL AU PERSONNEL DE L’ÉDUCATION : Se faire vacciner avant la rentrée scolaire

Lors de l’installation du Comité national des œuvres sociales, le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed, a appelé tous les employés du secteur à se faire vacciner contre la Covid-19 et ce avant la prochaine rentrée scolaire 2021-2022.

Également, et à la même occasion le ministre a souligné la nécessité d’exploiter les différentes structures et capacités représentées par les centres de médecine du travail répartis dans les 41 wilayas pour vacciner le plus grand nombre possible de travailleurs du secteur. Par ailleurs, et selon ce qu’a rapporté « Echoroukonline », le ministère de l’Éducation nationale a déclaré l’état d’urgence, annonçant, sur ce, l’installation d’une cellule de crise, pour proposer diverses solutions qui contribueront à régler tous les problèmes urgents de cette rentrée scolaire, notamment le dossier du recrutement des enseignants et les solutions possibles pour couvrir tous les postes vacants. Dans ce contexte, le département de Belabed avait établi un recensement général des enseignants dans le territoire national, pour un état de fait des postes vacants après les décès enregistrés dans les rangs des travailleurs de l’éducation à cause du corona, ainsi et selon la même source, le MEN a décidé de reporter les vacances annuelles du personnel et des cadres de la tutelle, tout en examinant les différents scénarios qui garantissent un bon retour aux classes à l’instar de la révision de la date de la rentrée scolaire déjà fixée le 1er septembre pour les enseignants et le 7 du même mois pour les élèves, ou de durcir le protocole sanitaire comme deuxième proposition.

Les syndicats du secteur applaudissent
Contacté hier par nos soins à ce propos, le président du Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (Satef), Boualem Amoura, a salué ces décisions, malgré qu’il fallait, selon lui, les prendre bien avant alors que la rentrée ne lui reste que 28 jours pour les enseignants, « il fallait bien anticiper, ce n’est pas en un mois qu’on va vacciner les enseignants, ou recenser les postes vacants » affirme-t-il, sinon poursuivit-il « c’est déjà bien de prendre des décisions adéquates». Concernant les vacances, il dira que « nous sommes en état de guerre, nous devons mettre tous les moyens nécessaires afin de réussir la rentrée scolaire. Il faut tirer des leçons des expériences passées et éviter le bricolage ». Appelant la tutelle à fournir aux établissements les moyens nécessaires pour confronter cette crise, relevant que plusieurs écoles ne disposent pas de masques, de gel, de caméra thermique pour tester la fièvre… Quant au report de la date de la rentrée, il dira que cette dernière est relative avec la dégradation de la situation sanitaire. De son côté Messaoud Boudiba, porte-parole du Cnapeste, nous a déclaré, concernant le recensement des postes vacants, «cette opération est nécessaire, mais elle doit se faire d’une manière réelle et pédagogiquement ». Précisant qu’il y a un grand manque dans les enseignants dans nos établissements, et qu’il faut le rattraper avant la rentrée scolaire. Pour ce qui est du report de cette dernière, Boudiba recommande la réunion du comité scientifique du suivi de la pandémie pour trancher sur la question. Par ailleurs, et dans le même registre, la présidente de la fédération nationale des parents d’élèves, Djamila Khiar n’a pas écarté une révision dans les dates de la rentrée scolaire, notamment en ce moment de pandémie inédit où les cas de contamination par la covid ont dépassé, il y a quelques jours, les 1500 cas, «s’il y a lieu de changer la date de la rentrée pourquoi pas ? L’année passée c’était en octobre donc c’est possible», tout en affirmant, concernant la vaccination des enfants, «au moment où le comité scientifique le décide, et du fait qu’elle devienne une priorité et une nécessité pour sauver nos enfants et les mettre à l’abri de ce virus et garantir la réussite de l’année scolaire pourquoi ne pas l’appliquer ». Il est à rappeler que le Pr Kamel Sanhadji a recommandé, hier, l’élargissement de la vaccination aux enfants.
Sarah Oubraham