Batana : Réalisation prochaine d’un service de chirurgie pédiatrique

Le projet de réalisation d’un service de chirurgie pédiatrique à l’établissement hospitalier mère-enfant, Meriem-Bouatoura de la wilaya de Batna, sera « prochainement » lancé, a indiqué, lundi, El Mekki Chouchane.
« Le projet est en phase d’évaluation des offres concernant la réalisation de ce nouveau pavillon », a précisé la même source, soulignant qu’un montant de l’ordre de 110 millions DA a été mobilisé pour la concrétisation de ce projet. L’établissement hospitalier mère-enfant Meriem-Bouatoura dispose actuellement, selon la même source, d’un service de pédiatrie destiné aux enfants âgés entre 0 et 16 ans, de 26 lits en plus de 24 lits réservés aux nouveau-nés. Cette extension permettra d’améliorer la prise en charge de cette frange de malades. Une opération de formation de la première promotion de médecins résidants spécialisés en pédiatrie a été lancée récemment dans ce même établissement de santé, a-t-on encore noté, détaillant que cette formation de cinq ans cible six (6) praticiens. Parallèlement, une session de formation ciblant 39 médecins résidants spécialisés en gynécologie obstétrique ayant passé un concours national est en cours dans cet établissement a-t-on encore souligné. 120 sages- femmes de l’est du pays poursuivent également un stage pratique à l’EH Meriem-Bouatoura qui dispose de services de gynécologie et de pédiatrie et d’une unité des urgences médicales. Cette infrastructure de santé, mise en exploitation en 2013, totalise actuellement 409 fonctionnaires, tous corps confondus, dont 25 médecins spécialisés et offre conformément à un décret interministériel des formations au corps médical et paramédical, a ajouté la même source.
L’établissement hospitalier mère-enfant Meriem-Bouatoura avait bénéficié, en 2010, d’une opération de réhabilitation et d’aménagement, ce qui a permis de donner une nouvelle image à cette structure de santé d’une capacité de 240 lits. Selon le même responsable, en moyenne de 85 parturientes des différentes zones de la wilaya que celles des régions limitrophes sont admises par jour dans cet établissement qui enregistre environ 16 000 nouveau-nés par an.