Elias Mahmoudi

Auteur d’une victoire historique face au triple champion du monde de Muay Thaï / Elias Mahmoudi : «J’espère que cette victoire en appellera d’autres»

Le Kickboxer algérien Elias Mahmoudi, auteur d’une victoire historique vendredi en Malaisie, où il avait dominé aux points le triple champion du monde de Muay Thaï, le Thaïlandais Lerdsila Phuketla, a espéré dans sa déclaration d’après match que cette belle victoire en appelle d’autres. «C’est un rêve d’enfant que je viens de réaliser et j’ai du mal à trouver les mots pour exprimer la joie que je ressens en ce moment.

Lorsque j’étais un gamin de 10 ans, Lerdsila était déjà un grand champion, mondialement connu et j’étais impressionné de le voir combattre. Cela a donc été un immense honneur pour moi de croiser les gants avec lui et de remporter cette belle victoire, qui je l’espère en appellera d’autres» a-t-il souhaité. En effet, l’Algérien de 21 ans est en train de faire ses débuts dans le monde professionnel de la discipline, alors que le Lerdsila (38 ans) tire plutôt vers la fin. Néanmoins, malgré cette importante différence d’âge, Mahmoudi (1,78m / 61 kg) a affirmé que la légende thaïlandaise Lerdsila restait «un grand champion», ajoutant s’être «préparé comme un forcené» pour pouvoir le dominer. «J’ai préparé ce combat du mieux que j’ai pu, à la fois avec mon père, mon oncle et mes frères» a détaillé Mahmoudi, issu d’une famille presque entièrement dévouée aux arts martiaux. Le paternel d’Elias dirige d’ailleurs une salle de sport, Le Mahmoudi Gym, situé dans la ville française de Bonneuil Sur Marne, où est installée la famille. Elias a pratiquement grandi dans cette salle, où il a commencé à pratiquer très jeune aux côtés de son père. à 18 ans, il comptait déjà 13 victoires en autant de combats, dont 9 par KO. Ayant remarqué que son fils était doué pour ce sport, le papa Mahmoudi l’a dès lors conduit aux quatre coins du globe, pour le forger, notamment, en lui faisant disputer un Best Of Siam où il avait remporté son combat par KO, à seulement 17 ans.
Aujourd’hui qu’il a réalisé son rêve d’enfant en dominant Lerdsila, celui qu’on surnomme «Le Sniper» pour l’incroyable précision de ses coups, espère franchir un nouveau cap dans le monde professionnel de la discipline.