Attia, Président du MOB : «Ils poussent au pourrissement»

La situation au MOB n’est pas aussi claire et ce à cinq jours du match de la 2e journée de la phase des poules de la coupe de la Confédération africaine de football qui aura lieu mercredi prochain au Ghana face au club du Médéama SC. Même s’il y’avait l’élection d’un nouveau président, il n’en demeure pas moins que ce dernier, Attia Zahir en l’occurrence, trouve bien des difficultés à gérer le club, et ce par rapport aux réactions négatives de certains actionnaires qui auraient juré de ne pas le laisser travailler comme il faut, lui qui a trouvé des failles dans le bilan financier de l’ancienne direction, qui n’a pas digéré que le nouveau président engage un commissaire aux comptes pour vérifier le bilan de la direction qui a géré sous la houlette de Boubekeur Ikhlef et Zizi Farid. On dit que ces derniers lui mettent les bâtons dans les roues afin de le bloquer. La dernière chose qu’ils auraient fait, c’est de lui avoir bloqué le compte bancaire. Sur ce point, il dira « Certains actionnaires prendront leurs responsabilités devant la banque où je suis parti, le cœur net pour faire le règlement des salaires des joueurs, et lorsque j’arrive à ladite banque, on me refuse, parce qu’il y’a des actionnaires qui ont envoyé un huissier de justice pour faire opposition au compte bancaire. Donc, cet argent est sur le compte bancaire et ces actionnaires en prennent leurs responsabilités. Ils sont en train de travailler contre ma volonté, contre mon poste de président du MOB. Moi, j’ai été élu pour faire mon travail en tant que président avec la promesse que j’en ai promis aux joueurs, et j’arrive là-bas, et ils ont fait opposition administrative par le biais d’un huissier de justice. Le banquier refuse tout acte sur ce compte-là. Tout ce que je peux dire c’est de qualifier ce qu’ils ont fait de très grave et qu’ils assument pleinement devant ce public merveilleux, devant ces joueurs-là et devant l’administration du club, parce que cette situation ne pourra pas continuer comme ça. Je suis le président du club et je dois agir et ils ne doivent pas s’ingérer dans ma gestion. Pour les joueurs qui ont fait grève, il dira «ces joueurs, le club a besoin d’eux, ils ont signé des contrats et ces contrats ils doivent les assumer. Certes, il y’a eu du retard, mais le MOB n’est pas le seul club qui a du retard en Algérie. Les trois mois précédents, je ne suis même pas responsable de leur fuite, mais je les assume. Une fois que je n’aurais plus de problèmes au niveau de ces gens qui me bloquent, j’assumerai, mais je les (Les joueurs) régulariserai au fur et à mesure. Je leur ai donné ma parole d’honneur et que chaque après-match on leur réglera une situation. Maintenant je ne sais pas pourquoi ces actionnaires font ça et j’ai l’impression qu’ils sont contre l’Algérie, car le MOB représentera ce pays en coupe de la Confédération. Encore une fois, je dirais que ce qu’ils sont en train de faire est très grave. Ils doivent retourner rapidement parce qu’ils sont en train de pousser la situation au pourrissement. Et ce n’est pas bon du tout. ». Reste à savoir ce que fera l’actuel président devant un tel état de fait ! Attendons quelques jours pour le savoir. Mais une chose est sûre, il ne compte pas lâcher. Nous y reviendrons.
M. R.