10.9 C
Alger
3 décembre 2023
lecourrier-dalgerie.com
LA 24

Attentat terroriste à Bouchebka, Tunisie : une victime des quatre membres de la patrouille de la douane ciblée

Des terroristes ont tendu un guet-apens à une patrouille tunisienne de la garde douanière, durant la nuit de dimanche dernier, dans la région de Bouchebka, relevant du gouvernorat de Kasserine. L’attaque a causé la mort d’un des membres de l’équipe douanière, le défunt adjudant Abdelmajid Dabbabi et blessé le chauffeur, à la jambe, qui a réussi à prendre la fuite avec ses deux autres collègues, vers les buissons et sont restés cachés, profitant de l’obscurité pour éviter le pire, après avoir utilisé toutes leurs munitions.
Alertés par le bruit des coups de feu, des citoyens ont accouru sur les lieux, après le départ des terroristes et ont vite réagit, en secourant le chauffeur blessé et les deux autres agents, en récupérant le corps de la victime qui ont été transféré à l’hôpital de Feriana. En l’absence d’une morgue, dans le dit hôpital, vers une heure du matin, la dépouille du martyr, Abdelmajid Dabbabi a pu être transférée, vers l’hôpital de Kasserine, par une voiture de la douane. Les médias locaux ont indiqué, par ailleurs, que le martyr est originaire de Kasserine et père de trois enfants, âgés, d’un an et demi, de trois ans et de cinq ans, respectivement. La patrouille des douaniers a été attaquée, dans la région de Bouchebka, localité frontalière avec l’Algérie.
Les terroristes ont ouvert le feu sur la voiture qui transportait les quatre douaniers, le martyr Abdelmajid Dabbabi a reçu plusieurs balles et mort sur le coup, selon les témoignages rapportés par des Médias locaux. Le douanier victime de cette attaque terroriste, même mort et criblé de balles, les sanguinaires, qui sans foi ni loi, l’ont égorgé par la suite. Le président-directeur général de la douane, Adel Ben Hassen, a présidé, hier matin, une réunion au siège du gouvernorat de Kasserine, à laquelle ont pris part plusieurs officiers de douane, de la région et du commandant de la douane dans le gouvernorat de Gafs. Suite à cette attaque terroriste survenue au poste frontalier de Bouchebka, la direction générale de la douane a limogé le directeur de la garde douanière, Mourad Zlitni et a nommé le colonel-major Abdelhamid Touihri, pour lui succéder à ce poste. Une cellule de crise a été installée à l’Administration Générale de la Douane, ont indiqué les médias tunisiens, « pour faire le suivi de l’attaque terroriste qui a eu lieu à Kasserine » selon le porte parole de la Douane, Salma Kalmoun, qui a annoncé, hier, l’ouverture d’une enquête. De son côté le président du bureau exécutif du syndicat des agents de la douane, Mohamed Ghodhbani, s’exprimant sur l’attaque terroriste, a affirmé, lors de son passage, au programme «Ahl Sbeh, que « les mêmes erreurs sont en train de se reproduire ». Ce responsable a critiqué lors de son intervention dans «l’absence de patrouilles communes avec l’armée nationale» précisant, a-t-il indiqué
«notamment dans ces zones visées par les attaques terroristes» et a aussi évoqué «le manque de moyens de la douane» ainsi que «nombre restreint des agents qui effectuent les patrouilles» a-t-il déclaré. Ghodhbani a ajouté, que selon «les quelques informations racontées par les citoyens arrivés après l’opération sur les lieux» l’’attaque a eu lieu « alors que la patrouille était sur le chemin du retour au niveau de Mont Bouhaya à Bouchebka à proximité de Mont Chaambi » a-t-il dit. Pour rappel, le ministère de l’Intérieur a annoncé, samedi dernier, dans un communiqué que les unités de la Garde nationale à Remada du relevant du gouvernorat de Tataouine et l’unité d’investigation de Kébili, ont réussi en collaboration avec les unités militaires, à arrêter des membres d’une cellule formée de 4 individus originaires de Remada et Kébili et que l’’arrestation a été effectuée, dans la région saharienne. La même source a indiqué, que les appréhendés « avaient l’intention de rejoindre la Libye illicitement dans le but d’adhérer à des groupes terroristes» précisant « que les unités de la Garde nationale ont réussi à avorter une tentative précédente de ce groupe ».
Ils ont été transférés devant l’unité nationale de recherche, auprès de la Garde nationale d’El Aouina en coopération avec le ministère public et que l’unité nationale de lutte contre les crimes terroristes de la Garde nationale en coopération avec les unités de lutte contre le terrorisme à Bizerte, ont arrêté, également, « les membres d’une cellule formée de quatre individus à Bizerte et L’Ariana ». Ces derniers, selon la même source, « projetaient d’attirer d’autres jeunes pour rejoindre Daesh en Libye et en Syrie, en collaboration avec des terroristes tunisiens qui se trouvent dans les deux pays » est-il indiqué, avant de préciser que « l’un des individus, vient de rentrer de Syrie » et de conclure que « tous les suspects ont été écroués après a consultation du ministère public ».
Karima Bennour

Related posts

Plus de 60 000 enfants du Grand sud ont profité des camps d’été dans les régions côtières du pays : Bedoui, promesses tenues

courrier

Attentat terroriste au cœur de Ouagadougou : Neutralisation de quatre hommes armés

courrier

La chine, l’Afrique, les USA, Cuba et la Belgique au 23e Sila : Une présence étrangère pour la promotion de la culture et de la langue

courrier

VIOLATIONS DE L’EMBARGO SUR LES ARMES EN LIBYE : L’UE s’apprête à sanctionner trois entreprises

courrier

Messahel à la 146e session du Conseil de la Ligue arabe : «Il est urgent de s’attaquer aux origines de l’extrémisme violent»

courrier

Joseph Ged, DG de Ooredoo : «la 4G ne doit pas être une remise en cause de la 3G»

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.