Chouaib Oultache

ASSASSINAT D’ALI TOUNSI : Chouaïb Oultache condamné à la prison à perpétuité

Le tribunal correctionnel près la Cour d’Alger a condamné, hier, Chouaïb Oultache, accusé de l’assassinat de l’ancien Directeur général de la Sûreté nationale Ali Tounsi, à la prison à perpétuité. Le verdict est tombé suite aux délibérations au cours desquelles le procureur général a requis la peine capitale contre l’accusé. L’ex-chef de l’unité aérienne de la DGSN était poursuivi pour « homicide volontaire avec préméditation, tentative de meurtre et possession d’arme à feu de 4e catégorie sans autorisation », dans l’affaire de Ali Tounsi, assassiné le 25 février 2010 dans son bureau au siège de la DGSN. Au début du procès la présidente du tribunal correctionnel près la Cour d’Alger a refusé la demande de la défense de Chouaïb Oultache d’un « réexamen des preuves et de la pièce à conviction », affirmant que « l’expertise réalisée n’a pas à être remise en cause ».
Sarah O.

AFFAIRE DE L’AUTOROUTE EST-OUEST
Le procès en appel reporté à la prochaine session criminelle
La Cour d’Alger a décidé, jeudi, de reporter à la prochaine session criminelle le procès en appel dans l’affaire de l’autoroute est-ouest. Le report du procès dont le verdict en première instance a été rendu en 2015 par le tribunal criminel d’Alger, a été décidé à la demande du collectif de défense. Le tribunal criminel d’Alger avait prononcé, en mai 2015, des peines de prison ferme allant de 10 ans à l’acquittement contre 22 personnes morales et physiques impliquées dans l`affaire de l’autoroute est-ouest. Une amende de cinq millions de dinars a été infligée à chacune des sept entreprises étrangères impliquées dans cette affaire: Citic Crcc Chine, Cojaal Japon, Pizarroti suisse, Caraventa Suisse, Isolux Corsan Espagne, SMI Canada et COBA Portugal. Une peine de 10 ans de réclusion criminelle assortie d’une amende de trois millions de DA ont été requises contre le principal accusé, Chani Medjdoub (conseiller de Citic Crcc Chine). Une peine d’emprisonnement ferme de 10 ans assortie d’une amende de trois millions de DA ont été également requises contre Khelladi Mohamed (directeur des nouveaux programmes de l’Autoroute.
S. O.