U17

Après la qualification des U17 à la CAN : Le sélectionneur national réclame au moins deux matchs amicaux d’envergure

La sélection algérienne des moins de 17 ans a réussi à valider son billet pour la phase finale de la CAN de cette catégorie après avoir terminé leader du tournoi de l’UNAF clôturé avant-hier à Alger. Une qualification intervenant après 12 ans de la première et seule participation jusqu’ici de l’Algérie dans cette épreuve.
Les jeunes algériens doivent leur qualification à un meilleur goal-average par rapport à leur adversaire du jour, la Tunisie, avec lequel ils ont fait match nul (1-1) dans ce dernier match du tournoi.
A présent, les Verts vont devoir se projeter vers la phase finale qui aura lieu en mars prochain au Maroc. C’est sur cela que l’entraineur national, Mohamed Lacette, insiste.
«Il est vrai, nous avons réussi un exploit en décrochant le droit de participer pour la deuxième fois dans l’histoire du pays à une phase finale de la coupe d’Afrique des U17, mais il nous appartient maintenant de bien préparer le rendez-vous marocain au cours duquel on aura certainement à affronter des adversaires d’un niveau plus relevé», prévient d’ores et déjà le sélectionneur national, en poste depuis un peu plus d’une année. Il faut dire que les protégés de Lacette ont réussi cette excellente opération malgré leur manque sensible en matière de préparation. Le coach national a d’ailleurs rappelé à ce propos qu’il a préparé ce tournoi qualificatif à la CAN à travers l’organisation de deux stages seulement, au moment où les Tunisiens eux ont effectué pas moins de 35 regroupements en l’espace de deux années.
Ce n’est pas tout, et vu que les championnats des jeunes catégories sont à l’arrêt depuis mars dernier, le staff technique national a dû recourir aux jeunes émigrés formés dans des centres spécialisés des clubs français en particulier.
Une décision qui s’est avérée salutaire pour l’équipe nationale au vu de ce que ces joueurs ont montré dans les deux matchs qu’ils ont joués lors de cette compétition, même si le manque de cohésion apparaissait clairement pour l’occasion.
Autant dire, il ne reste que moins d’un mois pour le staff technique afin de préparer les siens pour le rendez-vous marocain. À cet effet, on apprend du coach national avoir programmé une réunion avec les responsables de la FAF et de la DTN pour tracer la feuille de route relative à la préparation de la CAN. Pour Mohamed Lacette, il est primordial de programmer à ses poulains au moins deux matchs amicaux internationaux contre des adversaires d’envergure avant de se rendre au Maroc.
Hakim S.