JSK copie

Après avoir remporté le 9e derby kabyle : La JSK accentue la pression sur l’USMA

La JSK a remporté le 9ème derby de la Kabylie en battant le MOB par la plus petite des marges, une victoire très précieuse étant donné qu’elle a permis aux Kabyles d’accentuer la pression sur le leader, l’USMA, en réduisant l’écart à un point, même si les Usmistes comptent un match en moins contre le NAHD.

Et comme on pouvrait s’y attendre, le derby kabyle a connu un engouement populaire. C’est une opposition entre deux équipes qui possèdent la plus grande base populaire de la région. Les Canaris et les Crabes se sont retrouvés dans l’emblématique stade du 1er-Novembre, le fief des performances historiques de la JSK, dans un derby intervenant la veille de la célébration du nouvel an berbère. Ça été ainsi autant d’ingrédients pour que le match soit une fête. La rencontre arrivait au bon moment pour une équipe… mais pas pour l’autre. Si le MOB misait sur une opération de rachat après son calage lors du match inaugural de la deuxième phase de la saison, ponctué par nul piètre face à l’O. Médéa, la JSK voulait, en revanche, confirmer sa victoire réalisée face à la JSS à Béchar lors de la précédente journée. «Nous avons préparé ce derby de la meilleure façon possible. Nous sommes dans une période faste et nous espérons la maintenir. Nous avons respecté le MOB, comme nous respectons tous nos adversaires. Nous avions une idée sur l’importance de la rencontre dans la région. Le match a été certainement très difficile, mais nous avons joué pour le gagner et ajouté un autre bon résultat à notre actif. Dieu merci, nous avons réussi dans notre mission», a déclaré le coach Dumas en conférence de presse d’après-match.
Il faut dire que les Canaris étaient déterminés à s’offrir le MOB, souhait partagé par tous les amoureux des Jaune et Vert. Le coach Franck Dumas avait toutes ses cartes gagnantes pour ce match. Il avait l’embarras du choix pour composer son 11 lors de cette confrontation très importante pour son club. L’entraîneur de la JSK a usé de tout son savoir-faire et son seul objectif était que son club gagne la partie et augmente ses chances de jouer le podium lors des prochaines rencontres. En face, le MO Béjaia était dos au mur. Le dernier faux pas face à l’O. Médéa a quelque peu mis l’équipe dans la tourmente. À l’arrivée, la JSK avait le vent en poupe, après son dernier succès ramené de Béchar face à la JS Saoura. Ce ne sera pas une partie de plaisir au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou.
Malgré cela, Dumas ne veut pas s’enflammer. Il a réitéré à que son objectif demeurait le même, à savoir, former une équipe compétitive capable de redorer le blason terni du club depuis plusieurs années, et durant lesquelles la JSK a souvent flirté avec la relégation, dont la dernière en date lors de l’exercice passé.
Hakim S.