Ligue-1-NAHD-USMBA

Après avoir hypothéqué ses chances de qualification en coupe de la CAF : L’USMBA exposée à une véritable saignée

Vainqueur de la précédente édition de la coupe d’Algérie, l’USMBA vit la période la plus délicate de son histoire ces dernières années. L’équipe, qui a terminé comme troisième relégable la phase aller, risque de connaitre une véritable saignée à l’occasion du mercato estival qui a officiellement débuté hier. En tout cas, certains joueurs de l’USMBA ne sont pas allés par le dos de la cuillère pour mettre en garde leurs dirigeants qu’ils allaient quitter le club dès la semaine prochaine si on ne venait pas de leur régulariser leur situation financière. Ces propos ont été faits à l’issue du nul concédé à domicile avant-hier contre les Nigérians d’Unugo Rangers dans le cadre des 16es de finale retour de la Coupe de la Confédération. Un nul vierge qui n’arrange sûrement pas les affaires de la formation de la Mekerra en vue du match retour prévu pour le 23 de ce mois. D’ailleurs, parmi les causes de cette contre-performance, c’est cette situation d’ambiguïté régnant dans le club, étant donné que la préparation de ce rendez-vous continental s’est faite dans la difficulté, en raison de l’absence de plusieurs joueurs aux entrainements précédant le match, alors que d’autres, à l’image de Zouari, ont carrément quitté l’équipe en attendant qu’ils soient libérés par la CRL. C’est ce qui explique du reste la satisfaction affichée par l’entraineur de l’USMBA, Youcef Bouzidi, à l’issue du match, car conscient que les conditions régnant depuis plusieurs semaines dans le club ne permettaient pas aux siens d’évaluer sur leur véritable valeur. «Je suis satisfait de mes joueurs qui, en dépit des nombreux problèmes auxquels ils font face, ont tout donné dans ce match, même si à l’arrivée on s’est contentés d’un nul qui n’arrange certes pas nos affaires mais qui ne nous élimine pas de la compétition car il reste encore une deuxième manche à jouer durant laquelle tout peut se passer », a déclaré d’emblée l’ex-coach de la JSK. Et d’ajouter : «Il faudrait savoir que j’étais dans l’obligation d’aligner des joueurs qui manquaient de préparation sachant que les entrainements ayant précédé la partie étaient sérieusement perturbés par tous les problèmes extra-sportifs que nous avons vécus». Aux yeux de Bouzidi aussi, son équipe a été lésée par l’arbitrage qui lui a privés «d’au moins deux penalties», a-t-il tonné. Et même s’il est conscient de la difficulté de la tâche qui attend son équipe au Nigeria lors du match retour, le technicien algérois refuse de jeter les armes. «Un nul vierge reste tout de même un résultat piège. Le fait de n’avoir pas encaissé de but à domicile nous permet de garder nos chances intactes en vu du match retour, qui sera certes difficile mais cela ne nous empêche pas de nous donner à fond dans l’espoir de revenir avec le billet de qualification. Ce que je souhaite, en revanche, c’est que les responsables du club trouvent cette semaine des solutions aux problèmes des joueurs pour ne pas se rendre au Nigeria avec un effectif limité en nombre et en qualité», a-t-il conclu.
Hakim S.