Antar Yahia optimiste pour la qualification des Verts au Mondial-2018

Celui qui était derrière la qualification de la sélection algérienne au Mondial-2010, Antar Yahia, est plus que jamais confiant quant aux chances des Verts d’aligner une troisième qualification de rang pour le grand évènement footballistique planétaire de l’été 2018 en Russie.
Mieux, le légendaire capitaine des Fennecs pense que la peur a changé de camp, étant donné que l’actuelle équipe nationale est désormais redoutée par tous les autres adversaires africains.
Des propos qu’il a tenus peu avant le tirage au sort des qualifications du Mondial russe qui s’est déroulé hier au Caire.«Je ne prête pas beaucoup d’attention au tirage au sort. Personnellement, j’ai entière confiance en notre sélection. Je sais que c’est plutôt nos adversaires, quels que soient leurs noms, qui sont censés nous craindre, ce n’est pas le contraire», assure le héros de la bataille d’Oum Dourman.
C’est qu’Antar Yahia considère l’actuelle génération des Verts comme la meilleure que jamais la sélection nationale n’a connue ces dernières années. «Comparativement aux éliminatoires du Mondial-2010, notre équipe abordera celles de 2018 dans la peau du favori.
A notre époque, c’était plutôt l’Egypte qui avait ce statut, car elle avait la meilleure équipe du continent. Malgré cela, nous sommes parvenus à lui barrer la route de l’Afrique du Sud», a-t-il expliqué.
Et même s’il a quitté les Verts depuis 2011, Antar Yahia n’écarte pas un retour en sélection pour lui rendre d’autres services.
Seulement, il n’est pas encore fixé sur le poste qu’il souhaite occuper. «Une chose est sûre, je reviendrai un jour en sélection. Je ne sais pas encore quel poste j’aurais. Je poursuis actuellement ma formation pour retourner avec un bon bagage. Je ne peux prédire le poste qui me sera confié, mais je peux affirmer que mes contacts avec la FAF sont permanents», précise-t-il.En attendant, le joueur de 34 ans veut encore profiter de l’ambiance de la compétition officielle après avoir renoncé à sa retraite. Il vient d’ailleurs de s’engager avec l’US Orléans pour lequel il avait joué à titre de prêt d’Angers SCO lors des six précédents mois.«Je suis content d’avoir contribué à la montée d’Orléans en Ligue deux française. Ma patience pour le football m’a poussé à poursuivre l’aventure avec cette équipe. Et puis, je pense que la Ligue deux n’est pas mal. J’aurai encore quelque chose à donner sur les terrains, tout en essayant de faire profiter les jeunes de mon expérience. La saison prochaine, on fera en sorte d’assurer le maintien de notre équipe dans le deuxième palier», a encore dit Antar Yahia, qui se trouve à Alger pour participer à une action caritative en faveur des enfants démunis.
A souligner enfin, qu’Orléans a enregistré ces derniers jours l’arrivée d’un autre ancien international algérien, en l’occurrence, Karim Ziani. «Je suis très content que Karim me rejoigne. Son expérience nous aidera certainement à réussir notre objectif de nous maintenir en Ligue deux», s’est réjoui Antar Yahia.
Hakim S.