AEP

Amélioration de l’AEP à Tébessa : Des projets «urgents» en cours de réalisation

Des projets «urgents» du secteur des ressources en eau sont actuellement en cours de réalisation dans la wilaya de Tébessa avec l’objectif d’améliorer l’alimentation en eau potable des habitants «avant le début du mois de Ramadhan et de la saison estivale», a-t-on appris du chef de l’exécutif local.

«La concrétisation de ces projets dans plusieurs communes de la wilaya s’effectue à un rythme accéléré en vue de garantir la disponibilité de cette matière vitale et d’approvisionner chaque foyer de la région» a précisé, M. Attalah Moulati, au cours d’une rencontre tenue au siège de la wilaya consacrée aux préparatifs du mois sacré et de la saison estivale. Ainsi, 14 km ont été réalisés sur un total de 18 km linéaire du réseau de transfert des eaux du barrage d’Oued Melag qui devra alimenter six communes du nord de la wilaya, notamment après l’augmentation de son taux de remplissage suite aux fortes chutes de neige et de pluie enregistrées au cours du mois dernier, a fait savoir le même responsable, notant que ce réseau sera mis en service «avant la saison estivale». S’agissant du projet de transfert des eaux souterraines la commune de Griguer vers celle de Cheria, le même responsable a révélé le «lancement prochain» des travaux de réalisation de quatre puits profonds dans la commune de la même collectivité en vue de transférer les eaux de ces ouvrages hydriques vers la commune de Cheria. Par ailleurs, la commune de Bir El Ater a bénéficié d’un projet de réalisation d’un puits profond, en attendant la mise en service d’une station d’épuration des eaux du barrage de Safsaf El Ouesra visant l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable des habitants de cette commune, a fait savoir le wali de Tébessa. En parallèle, le chef de l’exécutif local a instruit les présidents des Assemblées populaires communales (APC) et les chefs de daïras à l’effet d’oeuvrer à fournir des citernes d’eau mobiles dans les cités et les groupements d’habitat pour assurer la disponibilité de l’eau potable aux habitants «en attendant l’entrée en services des projets en cours». Un programme spécial d’approvisionnement hebdomadaire en eau, dans certaines communes sera également établi afin de couvrir les besoins des citoyens en cette denrée vitale, a-t-on noté. M. Moulati a aussi insisté sur la création d’un comité mixte entre les services de la Sûreté, la Gendarmerie nationale, la direction des ressources en eau et l’unité de l’algérienne des eaux (ADE) pour «mieux coordonner les efforts» dans la lutte contre les raccordements illicites au réseau d’AEP et les agressions d’ouvrages, notamment dans les communes de Tébessa, Bir El Ater, El Ma Labiod, El Ogla et Ouenza. Selon les services de l’Algérienne des eaux de Tébessa, le taux de couverture en eau potable est de 79%, notant que les habitants de la cette région sont alimentés principalement des eaux des nappes phréatique. La wilaya de Tébessa compte 183 puits qui assurent la disponibilité de cette matière précieuse, avec une capacité de pompage globale de 158.000 m3/jour, en plus de 245 châteaux d’eau et d’un réseau de distribution d’une longueur de 4.464 km, et enregistre un déficit d’environ 155.000 m3/jour.