Belani

Amar Belani accule le Makhzen : L’ambassadeur du Maroc à Genève s’appuie sur des « mensonges » et la « manipulation »

L’envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb, Amar Belani a mis Rabat au pied du mur, en pointant les « mensonges » et la « manipulation grossière » de l’ambassadeur du Maroc à Genève, après ses propos au sujet d’une prétendue « présence d’instructeurs du Hezbollah dans les camps de réfugiés à Tindouf ».

Le diplomate Belani, déclare que « l’étoffe de certains diplomates marocains est un tissu de mensonges qu’ils tricotent inlassablement, notamment lorsqu’ils sont acculés par les appels pressants émanant des groupes de soutien à la cause juste du peuple du Sahara occidental » souligne Amar Belani dans ses déclarations à l’APS en réaction à une lettre adressée, le 14 septembre courant, par l’ambassadeur du Maroc à la 48ème session du Conseil des droits de l’Homme à Genève. Poursuivant il affirme que «l’ambassadeur marocain (Omar Zniber NDLR), tout comme son prédécesseur, sont des stakhanovistes de la manipulation grossière ». Ajoutant qu’ « ils sont passés maîtres dans l’art de recycler les mensonges éhontés de leur ministre » qui avait inventé, rappelle-t-il « de toutes pièces, en mai 2018, la fable grotesque des instructeurs du Hezbollah, celle-ci avait été déconstruite et démentie dans les faits », affirme le diplomate algérien. Il est à rappeler que l’expert international des questions stratégiques et sécuritaires M’Hand Berkouk avait averti, lors de son passage au Forum du courrier d’Algérie que «  le Maroc va aller sur l’intensification de son hostilité contre l’Algérie ». Dans ses déclarations, Amar Belani rappelle encore une fois que « L’on se souvient que le royaume du Maroc était à la recherche d’un prétexte, pour annoncer la rupture des relations diplomatiques avec un pays du Moyen-Orient » et engranger ainsi, a-t-il poursuivi «  des dividendes auprès de certains partenaires régionaux et extrarégionaux », signale-t-il. Pour l’ex-ambassadeur d’algérie à Bruxelles, « tout ceci pour dire que la corde du mensonge est courte, que les propos de l’ambassadeur marocain sont sans intérêt » et que la mobilisation à Genève, affirme -t-il «  va prendre de l’ampleur pour dénoncer la répression, les violations méthodiques et délibérées des droits de l’Homme dans les territoires occupés du Sahara occidental », a conclu Amar Belani.
Karima B.